Maroc-ONU-Migration

FMMD : Marrakech capitale de la migration et du développement

APA-Marrakech (Maroc)

Les regards seront tournés vers la ville de Marrakech qui abritera du 05 au 07 décembre le 11ème « Forum mondial sur la migration et le développement », un événement qui se tient à un moment crucial où la migration occupe une place importante dans l'agenda politique international suite à la Déclaration de New York de septembre 2016 et aux préparatifs liés à l’élaboration d’un Pacte mondial pour les migrations et d'un Pacte mondial pour les réfugiés.

Le Forum Mondial sur la Migration et le Développement (FMMD) est une initiative récente des États Membres de l'ONU afin de traiter les interconnections entre migration et développement de manière pratique et orienté vers l'action. C'est un processus informel, non contraignant, volontaire, mené par les gouvernements, qui marque l'aboutissement de plus d'une décennie de dialogue international sur l´importance croissante des liens entre migration et développement.

Le Forum n'a pas pour objet d'être un processus décisionnel mais plutôt de fournir un espace de discussion interactive pour praticiens (policymakers) leur permettant de partager informations et idées au sujet de la migration et du développement et d'explorer de possibles nouvelles initiatives ou partenariats multipartites.

La valeur ajoutée de ce Forum pour les Etats membres et les autres participants concernés est de produire des résultats concrets et orientés vers l'action (comme, par exemple, des recommandations stratégiques, des bonnes pratiques, ou encore l'élimination d'obstacles aux effets mutuels bénéfiques, ou des programmes pilotes innovateurs, des partenariats et la possibilité d'apprendre de l'expérience des autres).

Coprésidé par le Maroc et l’Allemagne, cet événement, couronne une nouvelle phase d’une présidence conjointe entre le Maroc et l’Allemagne. Une initiative qui permet aux pays du Nord et du Sud de diriger conjointement des discussions sur les préoccupations communes en matière de migration.

Cette coprésidence a permis aux deux pays de définir, pour la première fois, des objectifs clairs et ciblés sur la période 2017-2018, un cap qui coïncide avec l’élaboration du Pacte mondial pour les migrations et la mise en œuvre rapide des cibles en matière de migration. Le Maroc et l’Allemagne se sont dans ce sens démarqués par leurs expériences pionnières en matière de migration et ce par l’introduction de politiques migratoires nationales tournées vers l’avenir.

 De nombreuses priorités ont été fixées par la présidence conjointe. Ces urgences ont été définies sur la base des discussions et des débats thématiques d’actualité à l’échelle mondiale. Les deux parties ont décidé de mettre l’accent sur les liens entre le forum, le pacte mondial et le programme 2030.

L’importance de ces liens sera soulignée lors des tables rondes de 2018. L’analyse de la contribution du Forum au dialogue mondial et à l’élaboration de politiques en matière de migration et de développement figure également parmi les priorités définies par le Maroc et l’Allemagne. Les deux parties insistent à ce qu’un examen décennal soit mené par un expert ou une agence externe afin de mettre en évidence les succès et les défis rencontrés par le forum dans la prise en compte de la migration du point de vue du développement.

 Pour cette deuxième phase de la présidence maroco-allemande du Forum mondial sur la migration et le développement, différentes thématiques organiseront le débat. Le but étant de promouvoir une approche équilibrée des aspects liés à la migration et au développement dans ce processus.

« Honorer les engagements internationaux pour libérer les potentialités des migrants pour le développement» est le thème général choisi pour ce 11ème Forum sur la migration et le développement. L’objectif étant de placer les discussions de 2018 dans le prolongement de celles tenues lors du sommet de Berlin tenu en 2017.

Le Forum de Marrakech intervient dans un contexte particulier, à savoir l’adoption du processus du pacte mondial de la migration et l’établissement d’un «Contrat social mondial». «La contribution du FMMD a récemment été formellement reconnue dans le projet zéro du Pacte mondial, qui souligne le rôle qu’il a joué par le passé en tant que plateforme d’échanges ayant ouvert la voie à la Déclaration de New York pour les réfugiés et les migrants et à l’élaboration d’un Pacte mondial pour les réfugiés et à l’adoption de ce Pacte mondial pour une migration sûre, ordonnée et régulière », peut-on relever du document de réflexion du 11ème Forum mondial sur la migration et le développement.

Les axes autour desquels s’articuleront les échanges intégreront les questions liées aux droits de l’Homme, aux perspectives de genre et aux approches pangouvernementales.

HA/APA

Réagir à cet article