ACCUEIL NEWS CULTURE ECONOMIE ENVIRONNEMENT FINANCE GENRE POLITIQUE SPORTS
 
 
 
Ethiopie-Sports-Climat  
 
Des athlètes éthiopiens se joignent à  la campagne sur les changements climatiques 
 
 
 
APA - Addis-Abeba (Ethiopie)
Les grandes vedettes de l’athlétisme éthiopien, Haile Gebreselassie et Derartu Tulu ont uni leurs voix pour appeler au nom de l’Ethiopie à  mettre fin à  la pollution de la planète et à  réduire les émissions de gaz à  effets de serre, en prélude au Sommet mondial sur les changements climatiques, prévu en décembre à  Copenhague, au Danemark.
Gebreselassie et Tulu figurent parmi les athlètes éthiopiens les plus célèbres de la dernière décennie.

Ces deux superstars mondiales ont pris part le week-end dernier à une rencontre sur les changements climatiques dans la ville d’Assela (region d’Arsi), située à environ 170 km à l’est d’Addis-Abeba.

Cette rencontre, organisée par Oxfam America, a été pour les athlètes une occasion de participer à une course de sensibilisation au réchauffement climatique mondial et aux émissions de gaz carbonique.

“Il est temps de dire au monde : "Partageons les bienfaits du développement. Nous ne pouvons pas continuer à être les victimes des changements climatiques", a déclaré Haile Gebreselassie, cité mercredi par la télévision éthiopienne.

"Nous partageons ce monde et nous demandons aux pays développés, au nom de tous les Africains, d’arrêter de polluer la planète et de penser à tous les paysans qui dépendent de la pluie et ceux qui vont mourir de faim s’il n’y a pas de pluie”, a-t-il ajouté.

Même si la région d’Arsi est l’une des plus fertiles du pays et qui produit l’essentiel du malt et de l’orge pour la consommation nationale, elle n’a été que faiblement arrosée durant cette saison, causant une perte du tiers des récoltes de la région.

“C’est la première fois au cours des 20 dernières années que je coure à Assela”, a déclaré Gebreselassie.

“Lorsque je faisais mes courses ici il y a déjà plusieurs années, vous ne pouviez pas faire votre jogging à 10 heures du matin sans porter un bon de blouson. Maintenant, je vois de gens qui se promènent en T-shirts. Depuis lors, je viens souvent à Assela, mais je n’ai jamais rencontré ce type de climat. J’ai peur qu’Assela devienne un désert dans les 15 à 20 prochaines années”, a lancé le célèbre athlète.

Le message délivré par Gebreselassie sur les changements climatiques, dans le cadre de la campagne éthiopienne est en train d’être diffusé à la télévision nationale.

Il y invite les dirigeants du monde qui doivent se retrouver à Copenhague dans deux mois de penser aux pauvres paysans éparpillés à travers le monde, lorsqu’ils prendront leurs décisions.


DT/daj/fss/mn/APA
2009-10-16 10:16:04
 


 
 
 
RUBRIQUES
 
ZONE DE COUVERTURE
  • Pays
  • Partenaires
  • Sous région
 
 
 
 
 
 

Présentation - Réseaux - Abonnements - Conditions d'utilisation - Produits - Ethique - Contacts
 
Agence de Presse Africaine - Droits de reproduction sous autorisation pr�alable