ACCUEIL NEWS CULTURE ECONOMIE ENVIRONNEMENT FINANCE GENRE POLITIQUE SPORTS
 
 
 
Sénégal-Afrique-Tennis 
 
Les arbitres africains de tennis invités à  faire beaucoup de compétitions internationales 
 
 
 
APA-Dakar (Sénégal)
Les arbitres africains de tennis ont besoin de beaucoup de contacts et de compétitions pour progresser, selon l'arbitre international Gaby Kanté, estimant que les Africains ont une bonne formation pour intégrer les courts internationaux de tennis.
"Nous sommes déjà bien formés et cela nous permet de faire correctement notre travail à chaque fois que nous sommes sollicités. Les difficultés pour les Africains résident dans le fait que nous accusons un déficit dans la pratique", a déploré M. Kanté qui officie régulièrement durant les circuits Prize money au Sénégal.

"Nous n'avons pas assez de contacts, il y a un manque criard de matches à arbitrer parce que les compétitions comme les Futures ne sont pas fréquentes dans la sous région. Dans toute l'Afrique de l'Ouest il n'y a que trois pays à savoir le Sénégal, la Côte d'ivoire et le Nigeria qui orgnisent ces compétitions offrant l'occasion aux arbitres d'exercer, c'est très peu".

Pour accompagner les arbitres africains, Gaby Kanté lance un appel à la"volonté politiques des fédérations de tennis ", estimant qu'elles seules peuvent soutenir les arbitres en multipliant les contacts et les échanges avec les autres fédérations".

L'avantage des arbitres européens selon le père du vainqueur du Prize money de Bamako 2008, Salif Kanté, réside dans le fait qu'ils "sont les décideurs des régles nouvelles qu'ils assimilent bien avant nous et maitrisent tous les aménagements avant que cela ne nous parvienne.

Ils ont aussi l'avantage de la géographie avec des systèmes de transports mieux adaptés et moins chers qui favorisent plus de contacts".

M. Kanté lance ainsi un appel aux autorités de la Confédération africaine (CAT) et de la Fédération internationale (FIT) "pour qu'ils favorisent les tournois de joueurs professionnels dans la sous région afin de permettre aux arbitres d'exercer au plus haut niveau et d'avoir plus de matches".
NM/od/APA
2009-11-08 09:53:12
 


 
 
 
RUBRIQUES
 
ZONE DE COUVERTURE
  • Pays
  • Partenaires
  • Sous région
 
 
 
 
 
 

Présentation - Réseaux - Abonnements - Conditions d'utilisation - Produits - Ethique - Contacts
 
Agence de Presse Africaine - Droits de reproduction sous autorisation pr�alable