ACCUEIL NEWS CULTURE ECONOMIE ENVIRONNEMENT FINANCE GENRE POLITIQUE SPORTS
 
 
 
 
Sénégal-Politique-Collectivités 
 
Le gouvernement sénégalais renonce à  l’information judiciaire sur l’acquisition de terrains par la mairie de Dakar 
 
 
 
APA-Dakar (Sénégal)
Le gouvernement sénégalais a annoncé qu’elle avait décidé de renoncer à  l’ouverture d’une information judiciaire sur la volonté de la mairie de Dakar d’acquérir cinq terrains à  15,3 milliards de francs dans le but de se doter d’un patrimoine foncier devant être utilisé pour des projets futurs.
La décision a été rendue publique par le ministre de la Décentralisation et des Collectivités locales, Aliou Sow, à l’issue d’une médiation entreprise par l’Association des maires du Sénégal (AMS) pour accorder les points de vue du pouvoir et de la mairie de Dakar, tombée dans l’escarcelle de l’opposition à l’issue des dernières élections locales en mars 2009.

« Le président a pris une mesure importante permettant à la mairie d’économiser ses ressources financières, 15,3 milliards de francs CFA destinés à l’acquisition de terrains. Il mettra à la disposition de la mairie les terrains dont elle a besoin, avec la seule condition que celle-ci lui présente » des projets, a déclaré le ministre.

Dimanche, Aliou Sow avait déclaré, au cours d’une conférence de presse, que la décision du gouvernement d’ouvrir une information judiciaire sur cette question visait à vérifier si l’opération projetée par la mairie ne cacherait pas une tentative de détournement de deniers publics.

À l’occasion de la clôture, le premier septembre dernier, de la session ordinaire du mois d’août du conseil municipal de Dakar, le maire Khalifa Ababacar Sall avait cité parmi les chantiers futurs de l’institution l'achat de terrains pour la construction d'infrastructures commerciales et sociales.

Suite à cette annonce, le ministre de la Décentralisation et des Collectivités locales, Aliou Sow, avait informé les membres du gouvernement qu’il avait demandé au préfet de faire le nécessaire pour que ces délibérations ne soient pas approuvées.

Le gouvernement a justifié cette décision par « la non-conformité du prix de vente du mètre carré par rapport au prix de référence du marché (et) l’absence de destinations pouvant justifier l’acquisition des terrains ». Il avait aussi invoqué « l’existence de terrains appartenant à la commune et de terrains non immatriculés de l’Etat pouvant être gracieusement mis à disposition de la mairie, pour tout projet d’utilité publique ».

En réalité, le pouvoir « soupçonne la mairie de Dakar de tenter de faire sortir par la fenêtre 15 milliards pour les faire rentrer, par la porte, dans les caisses du Parti socialiste», PS (opposition) dont Khalifa Sall est l’un des responsables les plus en vue, selon des médias.

NTG/od/APA
2010-09-23 11:34:06
 


 
 
 
RUBRIQUES
 
ZONE DE COUVERTURE
  • Pays
  • Partenaires
  • Sous région
 
 
 
 
 
 

Présentation - Réseaux - Abonnements - Conditions d'utilisation - Produits - Ethique - Contacts
 
Agence de Presse Africaine - Droits de reproduction sous autorisation pr�alable