ACCUEIL NEWS CULTURE ECONOMIE ENVIRONNEMENT FINANCE GENRE POLITIQUE SPORTS
 
 
 
Cameroun – Consommation - Pénurie  
 
Pénurie de carburant, de ciment et de gaz au Cameroun 
 
 
 
APA – Douala (Cameroun)
Le carburant, le ciment et le gaz domestique se font de plus en plus rare sur le marché camerounais provoquant ainsi une inflation, a constaté APA sur place à  Douala.
La pénurie du ciment persiste depuis quelque temps, c’est-à-dire, avant même que les Cimenteries du Cameroun (CIMENCAM), filiale du groupe français LAFARGE, n’aient procédé la semaine dernière à la revalorisation du prix du sac de 50 kg qui est passé de 5 200 francs CFA à 5 800 francs CFA.

« Nous attendons toujours d’être ravitaillés ; malgré plusieurs relances, la CIMENCAM nous demande toujours d’attendre. Nous ne pouvons faire autrement que d’attendre leur signal », a indiqué un grossiste.

Sur place, à l’usine des Cimenteries à Douala, l’alignement des camions en attente du ravitaillement atteste cette pénurie.

Les commerçants qui ont encore quelques réserves se livrent à la spéculation, en ajoutant parfois 1 000 francs CFA supplémentaires par rapport au prix officiel.

La direction générale des Cimenteries de Douala qui évoque l’arrivée tardive des intrants a indiqué jeudi que la situation pourrait se normaliser dès la semaine prochaine.

Pendant que les consommateurs du ciment déplorent la pénurie et l’inflation, l’on a constate depuis mardi, une pénurie de carburant et de gaz domestique, certaines stations services ayant momentanément fermées, faute de carburant.

Face à cette situation, la Société camerounaise des dépôts pétroliers SCPD), chargée du stockage, a indiqué jeudi, par la voix de son directeur général, qu’il « s’agissait d’un intermède » consécutif « à un léger décalage sur le processus de distribution », et qu’il ne serait pas « approprié de parler de pénurie de carburant ».

Pour ce qui est du gaz domestique, la Société nationale de raffinage SONARA avec une production d'environ 3000 tonnes par mois ne peut couvrir la demande nationale mensuelle qui se situe autour de 4 500 tonnes.

La société française TOTAL qui a été désignée adjudicataire pour l'importation de 1 500 tonnes de gaz ne parvient pas encore à ravitailler le marché, ses responsables ont toutefois indiqué que "c'est une question de temps", puisque le bateau devrait en principe accoster d'ici le week-end au Port de Douala

MBOG/of/APA
2008-04-03 16:43:23
 


 
 
 
RUBRIQUES
 
ZONE DE COUVERTURE
  • Pays
  • Partenaires
  • Sous région
 
 
 
 
 
 

Présentation - Réseaux - Abonnements - Conditions d'utilisation - Produits - Ethique - Contacts
 
Agence de Presse Africaine - Droits de reproduction sous autorisation pr�alable