ACCUEIL NEWS CULTURE ECONOMIE ENVIRONNEMENT FINANCE GENRE POLITIQUE SPORTS
 
 
 
Sénégal–Dak'Art 2008–Démarrage 
 
La biennale des arts s'est ouverte en grande pompe vendredi à  Dakar 
 
 
 
APA - Dakar (Sénégal)
La 8 ème édition de la Biennale d'art africain contemporain, Dak'Art 2008 s'est ouverte vendredi au musée d'art africain Théodore Monod en présence de tout le gotha culturel de Dakar, a constaté APA.
Les autorités politiques, diplomatiques et une foule nombreuse ont pris part à cette ouverture.

Pour le Président de la République sénégalais, Abdoulaye Wade, qui présidait la cérémonie d'ouverture «le Dak'Art est devenu un évènement de dimension planétaire », qualifiant l'art de puissant médium, de lumière qui éclaire l'avenir.

«On parle d'art premier, pourquoi pas d'art nègre ? », s'est interrogé le Président Wade qui précise qu'il ne s'agit pas de « revendication de la négritude mais d'une civilisation négro-africaine ».

Selon lui, il y a disctintion entre l'art occidental et l'art nègre qui sont, à ses yeux, deux formes d'art pour l'esthétique et l'action.

Il voudrait que la périodicité de la biennale qui « entre dans le grand projet du Fesman » soit maintenue.

En rendant hommage à l'invité d'honneur de la Biennale « Iba Ndiaye, un trésor vivant », le président a souligné que « l'art est le meilleur trait d'union entre les hommes et les peuples ».

Pour le commissaire général de la biennale Maguèye Kassé, « l'art africain contemporain est entrée dans la sphère des reconnaissances universelles ».

Citant le Français Paul Eluard, M. Kassé dit que « l'art doit être l'écriture de la vie », ajoutant que la fonction première de l'art est de construire la beauté mais que «l'art suggère aussi un monde de vérité ».

Le président Wade a indiqué que les problèmes que vit l'Afrique surtout ceux de l'émigration clandestine ont été très prégnants dans le choix des prix décernés à quelques artistes lors de la cérémonie d'ouverture.

Tandis que pour le président du Comité d'orientation, l'industriel Gérard Sénac, il faudrait déjà songer à la future biennale en 2010 et respecter la loi du 1% pour embellir les édifices publics avec les œuvres d'artistes.

La 8ème édition du Dak'Art 2008 est ainsi lancée jusqu'au 9 juin avec les expositions à travers toute la capitale, dans le centre ville pour la partie IN de la biennale et le OFF sera représenté partout jusque dans la banlieue et les régions de l'intérieur.




ATS/mn/APA
2008-05-09 13:48:18
 


 
 
 
RUBRIQUES
 
ZONE DE COUVERTURE
  • Pays
  • Partenaires
  • Sous région
 
 
 
 
 
 

Présentation - Réseaux - Abonnements - Conditions d'utilisation - Produits - Ethique - Contacts
 
Agence de Presse Africaine - Droits de reproduction sous autorisation pr�alable