ACCUEIL NEWS CULTURE ECONOMIE ENVIRONNEMENT FINANCE GENRE POLITIQUE SPORTS
 
 
 
 
USA--Bissau-Droit 
 
Washington invite les dirigeants de Bissau au respect de la règle de droit 
 
 
 
APA-Bissau (Guinée-Bissau)
Le Département d'à‰tat américains a exhorté jeudi les militaires et les politiciens de Guinée-Bissau de respecter la primauté du droit dans le pays et à  traduire en justice les responsables de l'assassinat du président et du chef des forces armées.
"Nous demandons à l'armée et à tous les partis politiques de respecter
la primauté du droit et de travailler ensemble pour bâtir un avenir
prospère et sûr pour la Guinée-Bissau», explique le communiqué du Département d'Etat publié par l'ambassade américaine à Lisbonne, dont APA a reçu une copie.

Nous soutenons le Président par intérim Raimundo Pereira et
encourageons le gouvernement de la Guinée-Bissau à travailler dans les
institutions démocratiques", a déclaré Gordon Duguid, porte-parole du
Département d'État.

Après la mort lundi du chef de l'Etat Joao Bernardo (Nino) Vieira,
l'intérim de la présidence est assurée depuis mercredi par
le président de l'Assemblée nationale, Raimundo Pereira, respectant ainsi
la constitution.

Cette procédure légale de dévolution du pouvoir par le respect de la loi fondamentale du pays est considérée comme un "succès" à Washington.

La Guinée-Bissau est devenue le carrefour du trafic de drogue en provenance de l'Amérique sur fond de rivalités entre hommes politiques et militaires qui cristallisent la crise politique dans ce minuscule Etat pauvre de l'Afrique l'ouest mais richement doté en ressources naturelles et touristiques.

Les États-Unis, a travers le communiqué, ont également exprimé leurs
condoléances au peuple de Guinée Bissau suite décès des deux dirigeants,
invitant le gouvernement à traduire en justice les responsables de
ces actes de violence.

Nino "Vieira, a été assassiné dans les premières heures du lundi au
cours d'une attaque militaire contre son domicile, en signe de représailles à l'attentat à la bombe qui a coûté la vie au chef d'état-major général des forces armées, Tagme Na Waié.



ALD/mnAPA
2009-03-05 19:36:04
 


 
 
 
RUBRIQUES
 
ZONE DE COUVERTURE
  • Pays
  • Partenaires
  • Sous région
 
 
 
 
 
 

Présentation - Réseaux - Abonnements - Conditions d'utilisation - Produits - Ethique - Contacts
 
Agence de Presse Africaine - Droits de reproduction sous autorisation pr�alable