Gambie-Economie-Prêt

Gambie: 100 millions de dollars du FIDA pour stimuler le secteur agricole

APA-Banjul (Gambie) -

Le gouvernement gambien a signé un accord de prêt d’environ 80 millions de dollars avec le Fonds international pour le développement agricole (FIDA) et près de 30 millions de dollars financés conjointement par la Banque islamique de développement (BID) et la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA) pour stimuler la production agricole, principalement le riz, aliment de base de la Gambie, et pour créer un accès au marché pour les agriculteurs ruraux.

Les documents relatifs au prêt ont été présentés lors d’un conseil des ministres par le ministre des finances et des affaires économiques, Mambury Njai, à Banjul, mercredi, et ont ensuite été approuvés après une discussion approfondie.

Les projets agricoles prévus dans le cadre de ces facilités visent également à encourager une plus grande participation des femmes et des jeunes aux activités agricoles.

Selon les responsables gouvernementaux, quarante groupes de femmes, six nouvelles sociétés coopératives et 240 petites entreprises dirigées par des jeunes seront créés. Les projets prévus comprennent également la formation de femmes entrepreneurs dans les domaines de la production de riz et de légumes et de la tenue de registres.

Cinq régions administratives seront couvertes par les projets, et devraient bénéficier à quelque 40.000 ménages dans 39 districts, principalement dans les zones les plus pauvres.

La Gambie, sous le gouvernement du président Adama Barrow, est sur le point de relancer la production de riz dans les communautés rurales et de développer le secteur pour répondre à la demande de la consommation locale et exporter l’excédent.

Le gouvernement chinois a accepté de soutenir la Gambie dans la mécanisation de la production de riz dans le cadre de la coopération bilatérale entre Banjul et Pékin.

EJ/abj/lb/cgd/APA

Réagir à cet article