à l'instant

    • Le portefeuille de la BM au Cameroun évalué à 1000 milliards f cf...

      APA-Douala (Cameroun) De notre correspondant : Mbog Achille — Le portefeuille de la Banque mondiale (BM) au Cameroun, couvrant une quinzaine de projets dans divers secteurs de production, est évalué à 1000 milliards de francs CFA, selon le do...

    • Les actionnaires de la Sonatel en Assemblée Générale le 17 avril...

      APA-Dakar (Sénégal) Par Massamba Sall — Les actionnaires du groupe Sonatel (Société nationale des télécommunications) du Sénégal qui comprend des filiales au Mali, en Guinée, en Guinée-Bissau et en Sierra Léone, sont app...

    • Ali Bongo rentre au Gabon samedi

      APA – Libreville (Gabon) – De notre correspondant : Isaac Mackanga – — Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba sera de retour dans son pays samedi, après une convalescence de près de trois mois passé au Maroc, annonce un communiqué de la présidence d...

    Tchad-Justice-Humeur

    Grève illimitée des avocats, huissiers et notaires tchadiens

    APA-N’Djaména (Tchad)

    Les professions libérales judiciaires du Tchad, à savoir les avocats, les huissiers et les notaires, réunis en assemblée générale mercredi au palais de justice de N’Djaména, ont décidé de poursuivre leur mouvement d’humeur, en le transformant en grève sèche et illimitée.

    Cela fait suite à leur rencontre avec des membres du gouvernement et du cabinet civil du président de la République.

    Les professions judiciaires libérales exigent la satisfaction de leur plateforme revendicative avant toute reprise des activités. Au cours de la rencontre à la présidence de la République, les avocats ont été rassurés par le ministre de la Défense que le commandant de Légion de gendarmerie de Doba et tous ses complices ont été relevés de leurs fonctions. Le gouverneur de Doba a été aussi limogé.

    Ces derniers sont accusés de rébellion pour avoir enlevé les clients d’un avocat qui avaient été relâchés par le tribunal de Doba.

    Mais selon les grévistes, toutes ces personnes relevées de leurs fonctions doivent être arrêtées et mises à la disposition de la justice. Au cas contraire, la grève va poursuivre.

    Ils sont appuyés dans leur mouvement d’humeur par les magistrats.

    AHD/te/APA

    Réagir à cet article