à l'instant

    • La compagnie « Air CEMAC » liquidée

      APA-N’Djaména (Tchad) De notre correspondant : Adam Hassane Deyé — Les travaux de la 14ème conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEMAC, ont pris fin dimanche, dans la capitale tchadienne, N’Djaména, avec un communiqué final résumant...

    • CAN 2019 : la RD Congo bat le Libéria 1-0 et se qualifie pour la...

      APA Kinshasa (RD Congo) De notre correspondant : Mathias Odiekila — Les Léopards de la RD Congo se sont qualifiés à la coupe d'Afrique des nations en "Egypte 2019" ce dimanche au stade des Martyrs, en dominant la Lone Stars du Libéria par un but à...

    • CAN 2019: Le Congo éliminé après sa défaite devant le Zimbabwe

      APA-Brazzaville (Congo) De correspondant : Léon Charles Moukouri — L'équipe nationale du Congo est éliminée de la qualification à la CAN 2019 après sa défaite à Harare face au Zimbabwe par deux buts à zéro pour le compte de la 6ème et dernière jo...

    Tchad-Justice-Humeur

    Grève illimitée des avocats, huissiers et notaires tchadiens

    APA-N’Djaména (Tchad)

    Les professions libérales judiciaires du Tchad, à savoir les avocats, les huissiers et les notaires, réunis en assemblée générale mercredi au palais de justice de N’Djaména, ont décidé de poursuivre leur mouvement d’humeur, en le transformant en grève sèche et illimitée.

    Cela fait suite à leur rencontre avec des membres du gouvernement et du cabinet civil du président de la République.

    Les professions judiciaires libérales exigent la satisfaction de leur plateforme revendicative avant toute reprise des activités. Au cours de la rencontre à la présidence de la République, les avocats ont été rassurés par le ministre de la Défense que le commandant de Légion de gendarmerie de Doba et tous ses complices ont été relevés de leurs fonctions. Le gouverneur de Doba a été aussi limogé.

    Ces derniers sont accusés de rébellion pour avoir enlevé les clients d’un avocat qui avaient été relâchés par le tribunal de Doba.

    Mais selon les grévistes, toutes ces personnes relevées de leurs fonctions doivent être arrêtées et mises à la disposition de la justice. Au cas contraire, la grève va poursuivre.

    Ils sont appuyés dans leur mouvement d’humeur par les magistrats.

    AHD/te/APA

    Réagir à cet article