à l'instant

    Guinée-Hajj-Organisation

    Guinée : Condé dénonce des « combines » et des « malversations » dans l’organisation du Hajj

    APA-Conakry (Guinée) De notre correspondant : Sadjo Diallo

    A quelques mois du démarrage des inscriptions pour le Hajj 2019, le Chef de l’Etat guinéen Alpha Condé, a lancé ce mardi à Conakry, les travaux des journées nationales de concertation sur le Hajj dénonçant par la même occasion certaines mauvaises pratiques.

    Dans son allocution, Alpha Condé, a dénoncé la souffrance des pèlerins guinéens lors des derniers pèlerinages.

     « Il y a trop de combines, de malversations et de copinage dans l’organisation. Quand on doit envoyer 200 personnes, on se retrouve avec 300 personnes, chacun vient avec le nom de quelqu’un. Après, on est dépassé, tout ça ne sera plus possible », a-t-il déploré.

    Pour le président Guinéen, chaque acteur doit évoquer les difficultés liées aux pèlerinages afin de changer la situation et trouver des moyens efficaces pour le bon déroulement du processus pour les pèlerins Guinéens dans l'avenir.

     « On ne va pas à la Mecque pour faire du commerce, on va à la Mecque pour accomplir son devoir religieux. Tout le monde doit travailler dans la transparence, que ça soit les ministres mais aussi les imams. J’ai dit au ministre (Aboubacar Sylla, ministre des Transports, ndlr) que je veux un débat ouvert pour permettre à tous les gens qui ont des remarques, de parler librement de ce qui ne va pas».

    Il faut noter que cette concertation fait suite aux différents constats et leçons tirés de l’organisation du Hajj ces dernières années, notamment celui de 2018, auquel, plusieurs acteurs impliqués dans le domaine, ont souhaité l’organisation d’un cadre de concertation pour discuter des causes et proposer des solutions aux insuffisances récurrentes en vue d’une qualification rapide du pèlerinage islamique pour les Guinéens.


    SD/cd/APA

    Réagir à cet article