à l'instant

    Côte d’Ivoire-Maroc-Société- Religion

    La Fondation Mohamed VI organise à Abidjan un colloque scientifique sur la coexistence pacifique

    APA-Abidjan (Côte d’Ivoire)-

    Une centaine de guides religieux prendra part, jeudi, à Abidjan, à un colloque scientifique en vue de la promotion de la Coexistence Pacifique initiée par la Fondation Mohamed VI, a appris APA lundi sur place dans la capitale économique ivoirienne.

    Selon l’Imam Ousmane Diakité, Secrétaire exécutif du Conseil supérieur des imams en Côte d’Ivoire (COSIM), membre de la Fondation, qui justifie la thématique, +doctrine Acharite: Fondements et avantages en matière de Coexistence Pacifique+, l’Imam Achari est un des plus grands Ouléma (savant) de la pensée islamique ».

    « Il a développé un enseignement qui va dans le sens de la modération, de la coexistence pacifique », a ajouté le guide religieux regrettant que « beaucoup de choses sont faites au nom de l’islam,  (le terrorisme) ».

    Pour l’Imam Ousmane Diakité, il est important de revenir à un islam pacifique, tolérant qui accepte les autres. « Le  fondement de l’islam transmis par nos parents se base sur les enseignements de cet imam », a-t-il rappelé.

    Ce colloque se déroulera les 21 et 22 juin 2018 à Abidjan et sera également l’occasion du lancement officiel des activités de la section Côte d’Ivoire de la Fondation Mohammed VI des Oulémas Africains.

    La Fondation Mohamed VI des Oulémas Africains créée le  13 juillet 2015 et  dirigée par le Roi du Maroc, se veut être un cadre de coopération entre les Oulémas du Maroc et ceux des pays africains d’une part, et entre ces Oulémas africains d’autre part, aux fins de préserver la religion contre les déviations et l’extrémisme, de sorte que ses valeurs magnanimes soient au service de la stabilité et du développement dans ces pays.

    Il s’inscrit également dans  le cadre de la consolidation des liens tant religieux, historiques et civilisationnels  (culturels) qui unissent le Royaume du Maroc à l’Afrique.

    SY/ls/APA

    Réagir à cet article