à l'instant

    Maroc-Afrique-Linguistique

    La linguistique africaine s’invite à Rabat

    APA-Rabat (Maroc)

    Le 9ème Congrès mondial de la linguistique africaine sera organisé du 25 au 28 août 2018, à Rabat, à l’initiative de l’Université Mohammed V de Rabat et du Laboratoire de recherche sur la culture, la langue, l’éducation, la migration et la société.

    Placée sous le thème des « langues africaines à l’ère de la mondialisation : de la description aux politiques de l’État », cette manifestation devra examiner nombre de phénomènes linguistiques et culturels, ainsi que les facteurs qui influencent les langues africaines dans un monde en pleine mutation, avec un accent particulier sur les langues en voie de disparition, indique un communiqué des organisateurs.

    Cette édition sera marquée par la participation de plus de 40 pays, dont 23 africains, et la présence d’environ 400 conférenciers issus des mondes de la culture, de la politique et de la recherche scientifique, avec à la clé la présentation de plus de 300 articles scientifiques.

    Organisée pour la première fois en Afrique du Nord, cette conférence débattra notamment de thématiques portant notamment sur « les langues africaines dans les législations et les politiques », « le contact et la diversité linguistique »,

    « Langues africaines et traduction » « Sociolinguistique africaine », « Dialectologie et isoglosses », « les études amazighes » ou encore « la présence de la langue arabe en Afrique ».

    Au programme figurent également des débats sur « la mondialisation et le paysage socio-linguistique en Afrique » et des Journées d’études consacrées aux langues et dialectes marocains (arabe classique, Amazigh, hassaniya et arabe dialectale).

    Fidèle à sa tradition bien établie, le Congrès mondial de la linguistique africaine promeut ses recherches sur le statut des langues africaines dans le monde moderne. L’accent prioritaire de cette édition est mis sur la nature et les manifestations de l’impact de la mondialisation sur les langues africaines, lit-on sur une note introductive à cet événement.

    Face à une telle vague de mondialisation transformatrice, les sociétés sont radicalement déconstruites, donnant naissance à de nouvelles formes et pratiques sociétales. Les langues ne font évidemment pas exception à cette tendance ; ils sont en particulier impliqués dans le processus en tant qu’objets ainsi qu’agents du changement. L’objectif principal de la conférence est de passer à la loupe un large éventail de phénomènes et de facteurs linguistiques et culturels qui influencent les langues africaines dans le contexte du changement global. Un accent important sera mis sur le statut des langues en danger, relève-t-on.

    HA/APA

    Réagir à cet article