à l'instant

    Côte d’Ivoire-France-Coopération

    La Présidente de la Région d’Ile-de-France à Abidjan pour ‘’corriger’’ une ‘’faute politique’’

    APA-Abidjan (Côte d’Ivoire)

    La Présidente de la Région Ile-de-France, Valérie Pécresse en visite en Côte d’Ivoire a affirmé, mercredi à Abidjan, être venue ‘’corriger’’ une ‘’anomalie et une faute politique’’ qu’était ‘’l’absence de partenariat institutionnel entre la Région Ile-de-France et le district d’Abidjan’’.

    ‘’Lorsque j’ai pris la Présidence de la Région Ile-de-France il y a deux ans, l’une de mes premières décisions a été de relancer une politique active de coopération avec nos partenaires africains et de corriger cette véritable anomalie qu’était l’absence de partenariat institutionnel entre la Région Ile-de-France et le district d’Abidjan’’, a expliqué Mme Pécresse à Abidjan où elle a signé un accord de coopération avec son homologue du district d’Abidjan, le Ministre-Gouverneur Robert Beugré Mambé.

    A propos de cet accord, Mme Valérie Pécresse a souligné son importance pour les deux entités.  ‘’Cet accord est d’autant plus important pour nous que vous savez que le cœur de l’lle-de-France bat aussi au rythme de la Côte d’Ivoire, et pas uniquement pendant les matchs de foot ! Notre jeunesse francilienne est aussi une jeunesse ivoirienne. Nos entrepreneurs franciliens sont également des entrepreneurs ivoiriens. Votre culture, c’est aussi notre culture et la langue française qui nous unit fait de nous des frères et des sœurs d’histoire et de destin’’, a-t-elle expliqué.

    Poursuivant, elle a indiqué que cette coopération est axée sur le développement économique. ‘’La Côte d’Ivoire, sortie de crise, réconciliée, puissant moteur économique et d’innovation, exemplaire au sein d’une Afrique plurielle et complexe, est désormais notre partenaire et nous en sommes fiers’’, s’est félicitée Valérie Pécresse.

    Pour elle, ‘’ce dynamisme économique impressionnant fait de notre partenariat naissant une formidable source d’opportunité pour nos entrepreneurs’’.

    Avec 8 % de croissance, la Côte d’Ivoire est le premier partenaire commercial de la France au sein de zone Franc CFA. Cette vitalité économique a attiré plus de 700 entreprises françaises qui ont choisi de s’installer en Côte d’Ivoire. Inversement, des sociétés ivoiriennes toujours plus nombreuses créent des filiales en Île-de- France.

    Le temps où les collectivités françaises se contentaient d’une politique internationale dite de « solidarité » parce que l’aide au développement était le seul champ d’action qui leur était réservé est révolu, a fait remarquer la Présidente de la Région Ile-de-France.

     ‘’Je souhaite que nos deux territoires, sur un pied d’égalité, identifient des domaines de coopération mutuellement bénéfiques. Et nous mettrons les Franciliens originaires de Côte d’Ivoire et les Ivoiriens qui souhaitent se tourner vers la France au cœur de cette nouvelle dynamique ! C’est là tout le sens de l’accord de coopération que nous venons de signer’’, a encore ajouté Mme Pécresse.

    Cet accord de  coopération couvre des thématiques diverses et complémentaires dont l’urbanisme, la santé, l’innovation et l’entreprenariat, l’agriculture urbaine, la culture, la jeunesse et le sport.

    Pour décliner au plus tôt ces thématiques à travers des actions concrètes, les deux entités ont déjà commencé à examiner quelques pistes de projets.

    Tout d’abord, la région d’Ile-de-France apportera  un soutien à la mise en œuvre du schéma directeur d’urbanisme d’Abidjan en mobilisant l’Institut d’aménagement et d’urbanisme (IAU) d’Ile-de-France dont le Directeur général Fouad Awada est dans la délégation de Mme Pécresse.

    L’IAU interviendrait notamment sur le sujet de la mobilité urbaine et plus précisément sur la gestion du trafic et l’élaboration d’un plan de déplacement métropolitain. Il effectuera d’ailleurs dès le mois prochain une mission exploratoire à Abidjan pour préfigurer une agence d’urbanisme abidjanaise.

    La promotion de l’entrepreneuriat et en particulier celui des jeunes entrepreneurs d’Ile-de-France et d’Abidjan est également au menu de cet accord.

    C’est pour cette raison qu’il a été créé, en partenariat avec Inco, le réseau d’incubateurs francophone Sprint destiné à dynamiser l’innovation et la création d’entreprises à fort impact social et environnemental en Île-de-France, à Abidjan mais aussi à Casablanca, à Tunis, Alger, Dakar, Antananarivo et bientôt à Beyrouth.

    L’incubateur du District d’Abidjan est un membre actif de ce tout nouveau réseau qui permettra à terme l'accompagnement de 200 start-up et la formation de 900 jeunes entrepreneurs à l’innovation sociale et environnementale.

    Pour développer les compétences numériques des entrepreneurs abidjanais, la région d’Ile-de-France soutiendra également l’initiative de Simplon  pour la création d’une école de codage.

    Enfin, la région d’Île-de-France et le District d’Abidjan ont décidé d’intensifier les échanges culturels entre leurs deux territoires.

    ‘’2020 sera la Saison des cultures africaines en France. Cette saison sera une formidable occasion pour faire découvrir aux franciliens l’art ivoirien, sa diversité et sa modernité. Nous allons d’ailleurs proposer l’accueil de jeunes talents artistiques ivoiriens en Île-de-France dans le cadre de notre Fonds Régional des Talents Emergents’’, a ajouté Mme Pécresse.

    ‘’Nous souhaitons aussi offrir aux meilleurs étudiants ivoiriens (en master ou doctorat) un logement à la Maison de l’Île-de-France à la cité internationale universitaire de Paris. J’ai souhaité que cette nouvelle maison, inaugurée en septembre dernier, soit aussi la maison de nos partenaires de coopération. La moitié des chambres leur sont réservées !’’, a-t-elle conclu.

    LS/APA

    Réagir à cet article