à l'instant

    Sénégal-Afrique-Technologie

    L’Afrique peut s’arrimer à la révolution numérique mondiale (Macky Sall)

    APA-Dakar (Sénégal) -

    Le président sénégalais Macky Sall s’est longuement appesanti dans son discours au Next Einstein Forum (NEF) ouvert lundi à Kigali, sur la capacité de l’Afrique à s’arrimer à la révolution numérique qui s’opère dans le monde.

    « Si l’Afrique est en retard sur la révolution industrielle, elle doit s’arrimer fermement à celle du numérique. Elle en a la capacité, et nos jeunes en ont le talent et l’intelligence », a dit le chef de l’Etat sénégalais dans une de sa cellule de communication reçue mardi à APA.

    Macky Sall est co-parrain avec son homologue rwandais Paul Kagamé de ce NEF qui promeut l'enseignement de la science et la technologie en Afrique, particulièrement chez les jeunes, et encourage les initiatives aptes à soutenir le développement économique et social du continent par la science et la technologie.

    « Si j’ai refait le chemin de Kigali pour être au côté de mon frère Paul (Kagamé), et ensemble avec lui être à vos côtés, c’est pour apporter notre soutien commun afin que la dynamique du NEF, créée à Dakar et poursuivie ici à Kigali, reste au cœur de l’agenda continental », a indiqué le président Sall.

    Selon lui,  l’enjeu pour l’Afrique consiste à se donner les moyens de maintenir le rythme du progrès afin de rester au contact de l’économie du savoir, pour ne pas courir le risque de la marginalisation.

    « Nous sommes dans un nouveau cycle de l’histoire de la science et de la technologie. C’est un gisement en friche, dont bien des outils sont à notre portée », a souligné le chef de l’Etat sénégalais, illustrant son argumentaire par l’innovation du transfert d’argent par téléphone née sur le continent et qui fait son chemin ailleurs.

    Cette édition du NEF de Kigali est la continuité de la première édition tenue à Dakar en 2016, sous le thème « Sciences et humanité : rétablir les liens ».


    ODL/cat/APA

    Réagir à cet article