à l'instant

    • Cameroun : les chefs d’entreprises moins optimistes au 2e trimest...

      APA-Yaoundé (Cameroun) De notre correspondant : Félix Cyriaque Ebolé Bola - — A peine 40% des entreprises interrogées considèrent que l’activité a connu une tendance haussière au 2ème trimestre 2018, selon les résultats d’une enquête menée entre juillet et a...

    • Fasofoot : SALITAS FC reprend les commandes

      APA-Ouagadougou (Burkina Faso) De notre correspondant : Adama Salambéré – — Salimata et Tasséré football club (SALITAS FC) a repris les commandes du championnat national de football de première division du Burkina Faso grâce à sa victoire (1-0) sur l’ASEC...

    • Tchad : une manifestation d’étudiants dispersée par les forces de...

      APA-N’Djamena (Tchad) De notre correspondant : Adam Hassa Dèye - — Les forces de l’ordre ont dispersé, lundi matin, une manifestation au sein du campus organisée par des étudiants de l’université de N’Djaména qui exigent la circulation des bus de...

    Côte d’Ivoire-Infrastructures-Routes

    L’axe routier Abidjan-frontières du Nord «entièrement repris» dans 24 mois (Gouvernement)

    APA-Abidjan -(Côte d’Ivoire)

    Le ministre ivoirien de la communication, de l’économie numérique et de la poste, Bruno Koné, également porte-parole du gouvernement a annoncé, mercredi, « une route entièrement reprise » entre Abidjan et les frontières nord du pays dans vingt-quatre mois.

    « Dans 22 à 24 mois,  nous pourrions avoir  une route entièrement reprise  entre Abidjan  et les frontières nord de notre pays », a informé, Bruno Koné à l’issue d’un Conseil des ministres présidé par le Chef de l’Etat Alassane Ouattara.

     Il en veut pour preuve « la réalisation du tronçon Bouaké (centre du pays)- Kanawolo communément appelé la route du Nord » ,  grâce « à un prêt  78 , 7 milliards  de FCFA , conclu le 22 mars 2018 entre l’Agence française de développement  (AFD) et l’Etat de Côte d’Ivoire »,  en vue de ce financement.

    « Ce projet est très attendu , il contribuera à l’amélioration   des conditions de circulation  sur le  réseau structurant de  notre pays notamment sur  cet axe routier qui est l’un des plus important  de notre pays », a argumenté , face à la presse le porte-parole du gouvernement.

    Cette nouvelle infrastructure routière va également « accroître la mobilité des biens et des personnes, favorisera les échanges   entre les différentes régions de notre territoire qui sont traversées et les pays limitrophes ».

    Poursuivant son explication, le ministre Bruno Koné note qu’il  sera question de la « réhabilitation de cette Route Bouaké –Ferkéssédougou,  longue de 200 km   et permettra également le renforcement de certaines voies  importantes dans les villes traversées par cette route ».

    Bruno Koné a rappelé qu’il y avait « un précédent projet qui part de Kanawolo jusqu’à Ferkéssédougou qui lui,  a déjà démarré et un autre projet Ferkéssédougou- frontière du Burkina achevé ».

    SY/ls/APA

    Réagir à cet article