à l'instant

    Botswana-Média-Divers

    Le Botswana retire ses accusations de sédition contre un journaliste

    APA-Gaborone (Botswana)

    Le gouvernement du Botswana a retiré, lundi, les accusations de sédition contre le rédacteur en chef du Sunday Standard, Outsa Mokone.

    L’avocat de Mokone, Joao Salbany, a confirmé avoir réussi à convaincre l’État de retirer les accusations de sédition contre son client.

    Mokone était accusé de « publication séditieuse contraire à l’article 51 (1) (c) tel que lu avec l’article 50(1) (a) du Code pénal ; lu avec l’article 332(1) de la Loi sur la procédure pénale et la preuve ».

    L’affaire émane d’un article publié par Sunday Standard en septembre 2014, alléguant que le bureau du président de l’époque, Ian Khama, avait tenté de dissimuler un incident dans lequel le président avait été impliqué dans un accident de voiture alors qu’il conduisait seul.

    L’article a été rédigé par le journaliste Edgar Tsimane qui s’est ensuite enfui en Afrique du Sud, craignant pour sa vie.

    Mokone a été arrêté et accusé de sédition en septembre 2014.

    Ses avocats ont déjà fait valoir que les articles 50 et 51 contredisent l’article 12 de la Constitution du Botswana, qui porte atteinte au droit à la liberté d’expression.

    Les articles interdisent toute « intention de susciter la haine ou le mépris, ou de susciter la désaffection contre la personne du président ou le gouvernement du Botswana ».



    KO/jn/lb/te/APA

    Réagir à cet article