Botswana-Elections-Terrorisme

Le Botswana secoué par des allégations de financement du terrorisme

APA-Gaborone (Botswana)

Le Botswana est secoué par des allégations de financement du terrorisme quelques heures avant la tenue des élections générales qui s’annoncent serrées dans ce pays riche en diamants, a appris APA mardi.

Welheminah Mphoeng Maswabi, ancienne employée de la Direction des services de renseignement et de sécurité (DIS), qui a demandé au tribunal de ne pas la placer en détention provisoire, aurait facilité la commission d’un acte de terrorisme en transférant 250.000 dollars à l’ancien directeur de la DIS, Isaac Seabelo Kgosi qui, le 15 janvier 2019, avait menacé de commettre des actes de terrorisme contre le Botswana.

Mme Maswabi a récemment comparu devant la Haute Cour de Gaborone, mais l’affaire a été jugée à huis clos. Elle est également accusée de faux et usage de faux et possession présumée de plusieurs passeports. Elle comparaîtra devant le tribunal le 29 octobre.

L’accusation a soutenu que l’affaire devrait être reportée jusqu’à ce que les dossiers nécessaires soient disponibles.

La partie civile a déclaré qu’il faudrait lui donner le temps d’évaluer les conditions de la mise en liberté sous caution.


KO/as/lb/te/APA

Réagir à cet article