Afrique-Sports-Coronavirus

Le coronavirus bouleverse le sport africain

APA-Dakar (Sénégal) Par Ibrahima Dione

L’Afrique se résigne à reporter l’organisation de plusieurs compétitions sportives à cause de la propagation du coronavirus sur le continent.

Le virus insidieux, faisant fi des frontières, a atterri dans une dizaine de pays africains. A ce jour, quatre morts y sont à déplorer sur un peu plus de cent cas de Covid-19 confirmés. En Europe, rien qu’en Italie, le cap du millier de décès a été franchi. Résultat : le sport est grippé dans le vieux continent.

Le calendrier de championnats majeurs de football comme le Calcio (Italie), la Ligue 1 (France), la Liga (Espagne) et la Premier League (Angleterre) est chamboulé avec des suspensions de matchs en cascade.

La Confédération africaine de football (Caf) a finalement pris conscience de la nécessité de prendre des mesures. Dans un communiqué, elle invoque « la requalification de la crise sanitaire mondiale actuelle du "Covid-19", en pandémie par l'Organisation Mondiale de la Santé » pour reporter les 3e et 4e journées des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2021.

A lire aussi: Covid-19: le Sénégal ferme ses écoles et suspend les rassemblements publics

Ces rencontres internationales étaient initialement prévues du 25 au 31 mars 2020. Sans détour, Salif Diallo de l’Agence de Presse Sénégalaise (APS) argumente qu’on ne pouvait pas jouer dans ce contexte : « Les footballeurs ne sont pas sereins. Les expatriés auront du mal à quitter les pays où ils exercent leur métier en raison du confinement » en vigueur.

Plusieurs sélections africaines font appel à des expatriés pour les rencontres internationales. Mais la pandémie impose des restrictions de circulation qui, à bien des égards, sont insurmontables.

En outre, des joueurs africains qui monnaient leur talent à l’étranger, surtout en Europe, sont de potentiels porteurs du coronavirus. « En Angleterre, Mikel Arteta, le coach d’Arsenal a contracté le virus. Il y a deux Africains dans son club : Nicolas Pepe (Côte d’Ivoire) et Pierre-Emerick Aubameyang (Gabon). La formation londonienne a aussi joué face à plusieurs clubs où l’on note la présence d’Africains », mentionne M. Diallo, ayant couvert neuf éditions de la Coupe d’Afrique des nations (Can).  

La Caf, dirigée par le Malgache Ahmad Ahmad, prévoit d’organiser, du 4 au 25 avril 2020 au Cameroun, le Championnat d’Afrique des nations (Chan). Une compétition réservée aux joueurs du continent. Toutefois, l’instance faîtière du foot africain peut faire volte-face à tout moment.

A lire aussi: Coronavirus : Dakar vit au rythme de l’évolution de la maladie

En interne, des pays d’Afrique ont pris leur responsabilité pour éviter que le Covid-19 ne gagne du terrain sur le continent. L’Algérie a interdit toutes les manifestations, notamment sportives, sur son territoire. Le Maroc, l’Égypte et la Tunisie ont opté pour le huis clos jusqu’à nouvel ordre.

La Fédération Burkinabè de Football (FBF) a renoncé à l’organisation du Tournoi de Ouaga auquel devaient participer le Niger, le Togo et le Burkina Faso. Ces trois nations, qualifiées au prochain Chan, voulaient répéter leurs gammes avant la phase finale. Au bout du compte, il n’y aura que deux matchs amicaux à huis clos qui opposeront le Togo au Burkina Faso.

Le Tour international cycliste du Bénin, qui devait avoir lieu du 5 au 12 avril, a été reporté par les organisateurs. Idem pour les Championnats d’Afrique de cross-country programmés du 6 au 8 avril à Lomé (Togo).

La première édition de la Basketball Africa League, dont une partie était prévue à la Dakar Arena de Diamniadio (périphérie de Dakar), se tiendra à une date ultérieure.

ID/te/APA

Réagir à cet article