Maroc-Afrique-Développement-Forum

Le modèle de développement du Maroc offert en exemple (Maada Bio)

APA-Casablanca (Maroc) Envoyé spécial : Edouard Touré -

Le modèle de développement du Maroc connait dans son agenda une réussite «qui mérite » que ses pairs du continent s’y attardent et s’en inspirent, a affirmé le président sierra-léonais, Julius Maada Bio, en ouvrant, jeudi à Casablanca, la 6e édition du Forum international « Afrique Développement » (FIAD).

«Le Maroc peut s'enorgueillir de la réussite de son agenda de développement qui mérite d'être copié et suivi», a notamment dit le président Maada Bio, dont le pays est invité d'honneur de cette édition 2019 du FIAD.

« Le Maroc est un espoir pour les pays en voie de développement », notamment de l’Afrique, un continent plein « de potentialités » et qui, selon Maada Bio, connait « l'éclosion de plusieurs initiatives d'investissements »

« L'Afrique doit appartenir aux Africains », a martelé le président sierra-léonais, soulignant la nécessité de « créer des espaces démocratiques, des pays stables et un environnement économique propice aux investissements ».

Il a jouté : «Nous devons également faire de sorte que les régimes fiscaux soient améliorés et connus de tous, que les lois soient transparentes, que les ressources naturelles soient bien gérées et que la corruption soit éradiquée ».

Initié depuis 2010 par le Club Afrique Développement du Groupe Attijariwafa bank, le FIAD est conçu comme une plate-forme de référence en Afrique, reflétant l’engagement de la communauté économique et politique dans la dynamique intracontinentale.

 Axé cette année sur le thème «Quand l'Est rencontre l’Ouest», le FIAD portera sur le plaidoyer économique s’agissant de l’intégration intra-africaine, la mise en réseau des pays et des investisseurs au Marché de l’investissement et la mise en relation de plus de 1.500 opérateurs économiques de 20 pays du continent avec les rendez-vous B to B (commerce interentreprises) préalablement organisés.

Outre la Sierra Leone, le Marché de l’investissement a convié cette année le Cameroun, la Côte d’Ivoire, l’Égypte, l’Éthiopie, le Kenya, le Mali, le Maroc et le Rwanda.

Le Forum international Afrique Développement est une initiative née en 2010 et dirigée par un des fonds d’investissement panafricains du continent, Al Mada, actionnaire de référence d’Attijariwafa bank.

Depuis sa création, le Forum a rassemblé plus de 7.500 opérateurs de 36 pays et a généré plus de 17.000 réunions B to B (commerce interentreprises).


TE/cat/APA

Réagir à cet article