à l'instant

    • Sénégal : les écoles formation invitées à une pédagogie active

      APA-Dakar (Sénégal) — Les écoles de formation sénégalaises doivent adopter une pédagogie active pour permettre aux étudiants, notamment les nouveaux bacheliers de faire un meilleur choix des filières de...

    • Un opposant togolais agressé à Bruxelles

      APA-Lomé (Togo) — Le président du Nouvel Engagement Togolais (NET, opposition), Gerry Taama a annoncé samedi soir, avoir « été agressé à Bruxelles par des militants se réclamant d'une certaine oppos...

    • Le Congo devient membre de l’Opep

      APA-Brazzaville (Congo) — La candidature du Congo à l’Organisation des pays producteurs et exportateurs de pétrole (Opep) a été adoptée, le 22 juin 2018 à Vienne(Autriche), lors de la réunion des ministres...

    Côte d’Ivoire-CEDEAO-Média

    Le Représentant résident de la CEDEAO souhaite que le REPPRELCI fasse école dans la sous-région

    APA-Abidjan (Côte d’Ivoire)

    Le Représentant résident de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'ouest (CEDEAO) en Côte d'Ivoire, l'Ambassadeur Babacar Carlos Mbaye a souhaité, mercredi à Abidjan, que le Réseau des professionnels de la presse en ligne de Côte d'Ivoire (REPPRELCI) fasse école dans les autres pays de la sous-région qui ne disposent pas encore d’un réseau pareil.

    « Je voudrais redire l'importance de la presse et des médias. Nous ne pouvons réussir l'intégration s'il n'y a pas une implication de la presse », a affirmé M. Mbaye qui recevait en audience au siège de son institution à Abidjan, une délégation du REPPRELCI conduite par son vice-président, Lassina Sermé.

     Pour lui, la CEDEAO a des messages à passer et ceux-ci passent par la presse. « Je vous considère comme des partenaires. Soyez assurés, que le moment venu, nous serons à vos côtés », a assuré M. Mbaye à la délégation du REPPRELCI venue solliciter le soutien de l’institution sous- régionale pour l'organisation de la quatrième édition du « prix Alfred Dan Moussa» pour la promotion de la paix et de l'intégration dans l'espace CEDEAO.

    « C'est important que la presse soit forte. Et l'intégration sera irréversible si elle est assise sur la culture. Et faire de vous des partenaires va, à mes yeux, dans le sens de ce qui est souhaitable pour la CEDEAO », a poursuivi l'Ambassadeur Mbaye précisant toutefois qu'il «transmettra la doléance» du REPPRELCI à sa hiérarchie.

    Il a, par ailleurs, espéré que la création du REPPRELCI fasse école dans les autres pays de la sous-région qui ne disposent pas encore d’un réseau pareil, avec en ligne de mire, la création d'un «réseau régional de la presse numérique ».

    LB/ls/APA

    Réagir à cet article