à l'instant

    Togo-Santé-Grève

    Les médecins togolais entament mardi une grève de quatre jours

    APA-Lomé (Togo)-

    Les agents de santé travaillant dans les structures sanitaires publics du Togo, réunis au sein du Syndicat national des praticiens hospitaliers du Togo (SYNPHOT), entament à partir de mardi une grève de quatre jours, a appris APA de source syndicale.

    S’exprimant au cours d’une Assemblée générale tenue au CHU Sylvanus Olympio, Dr Gilbert Tsolenyanu, secrétaire général adjoint du syndicat a informé que les centres de santé ne « fonctionneront pas de Lomé à Cinkassé » du 13 au 16 mars.

    Au terme de cette grève, les syndicalistes se retrouveront pour décider de la poursuite ou non du mot d’ordre.

    «La réanimation, les services d’hémodialyse et le CNTS (centre national de transfusion sanguine) peuvent fonctionner à minima. Nous laissons la charge aux responsables desdits services d’organiser ce service minimum à leur niveau. Les morgues seront fermées, il n’y aura pas d’entrées, ni de sortie. Les urgences seront également fermées », a indiqué Dr Tsolenyanu.

    Outre sa plateforme revendicative adressée au gouvernement depuis juillet 2017, le Synphot réclame la libération des étudiants et d’un enseignant de la faculté des sciences de la santé et de pharmacie, interpellés puis gardés depuis la semaine dernière au Service de renseignements et d’investigations (SRI) dans une affaire dite d’attribution de notes.

    Quelques centres de santé de l’intérieur du pays ont spontanément observé, une cessation d’activités ce lundi. C’est notamment le cas des structures de Vogan, de Badou et de Dapaong.


    NML/te/APA

    Réagir à cet article