à l'instant

    • Sénégal : les écoles formation invitées à une pédagogie active

      APA-Dakar (Sénégal) — Les écoles de formation sénégalaises doivent adopter une pédagogie active pour permettre aux étudiants, notamment les nouveaux bacheliers de faire un meilleur choix des filières de...

    • Un opposant togolais agressé à Bruxelles

      APA-Lomé (Togo) — Le président du Nouvel Engagement Togolais (NET, opposition), Gerry Taama a annoncé samedi soir, avoir « été agressé à Bruxelles par des militants se réclamant d'une certaine oppos...

    • Le Congo devient membre de l’Opep

      APA-Brazzaville (Congo) — La candidature du Congo à l’Organisation des pays producteurs et exportateurs de pétrole (Opep) a été adoptée, le 22 juin 2018 à Vienne(Autriche), lors de la réunion des ministres...

    RCA-Sécurité

    Les membres du comité de sanction de l’ONU attendus à Bangui

    APA-Bangui (Centrafrique)

    Les membres du comité de sanction des Nations Unies sont attendus, mardi à Bangui, suite à la rencontre le 05 juin dernier de la ministre de la Reconstruction des armées, Marie-Noëlle Koyara avec le vice-président de ce comité des sanctions à New York, a appris APA de source proche du ministère centrafricain de la Défense.

    Au menu de cette visite, il y a la levée partielle de l'embargo sur les armes à destination de la République centrafricaine depuis 2013 après la prise du pouvoir par les rebelles de la Séléka.

    Selon la source, la ministre Koyara a lors de sa rencontre avec le vice président de ce comité de sanction sollicité, à travers une requête, un assouplissement de cet embargo par l'envoi d'équipements militaires destinés aux Forces armées centrafricaines (FACA), mais également à la police et à la gendarmerie par la Chine.

    Dans cette demande, la ministre aurait dressé une liste d'armes létales et non létales, des véhicules blindés, des mitrailleuses anti-aériennes et des roquettes destinées aux Forces spéciales centrafricaines.

    Au mois de décembre 2017, la Russie avait demandé et obtenu du Conseil de Sécurité des Nations Unies une dérogation sur l’embargo à destination de la RCA, au mois de décembre dernier. Ce qui lui a permis de livrer des armes et former des soldats centrafricains au maniement de ces armes en ce moment. Si cet assouplissement est accordé, la Chine serait le deuxième pays après la Russie à livrer des armes à la RCA.

    Cette arrivée du comité de sanction des Nations Unies à Bangui coïncide avec le redéploiement des FACA à Bangassou à l’Est où sévissent des groupes armés anti Balaka depuis mai 2017.

    Ce redéploiement est bloqué pour le moment à Bambari au Centre du pays depuis dimanche dernier suite à l’attaque du convoi par le groupe armé UPC, une faction des ex Séléka.


    BB/te/APA

    Réagir à cet article