à l'instant

    Maroc-Afrique-Social

    Les politiques publiques appelées à promouvoir la protection sociale en Afrique

    APA-Rabat (Maroc)

    Les politiques africaines sont appelées à encourager le développement durable inclusif et à promouvoir la protection sociale sur le continent, et partant renforcer ce droit humain fondamental par la conclusion d'accords de coopération et de partenariat intrafricains en la matière, ont recommandé les participants à la journée d'information et de formation sur « la protection sociale en Afrique », organisée, vendredi, à Rabat, par l'Union Africaine de la Mutualité (UAM), en partenariat avec la Mutuelle Générale du Personnel des Administrations Publiques (MGPAP- Maroc).

    Lors de cette journée, initiée en marge des réunions des instances dirigeantes de l’UAM, les participants ont plaidé pour l'engagement de toutes les parties concernées en vue de lutter contre la pauvreté et la vulnérabilité, de faciliter l'accès des citoyens aux soins médicaux et de mettre en place un système de protection sociale juste et efficace, adapté aux mutations économiques et sociales et aux défis auxquels les pays africains sont confrontés.

    Ils ont estimé que le sport constitue un moyen efficace de protection sociale et de développement durable, soulignant que la protection sociale est la pierre angulaire de l'instauration de la paix sociale et de l'édification d'une société où règnent justice sociale, sécurité et stabilité.

    A cet égard, les participants ont recommandé de concevoir une approche commune pour la promotion et le renforcement de la protection sociale dans l’ensemble des pays africains, à travers l’Union Africaine de la Mutualité, qui s’efforce de consolider les efforts déployés par divers organismes de protection sociale en Afrique afin d’atteindre les objectifs tracés.

    Au volet médiatique, ils ont appelé les médias africains à accorder une plus grande attention à la protection sociale et à accompagner les actions entreprises par l’UAM et les organisations mutualistes sur le continent en général, ainsi que de leur contribution à la sensibilisation des acteurs et des décideurs à l'importance des questions liées à la protection sociale pour faire face aux défis actuels et futurs dans ce domaine important qui touche le vécu du citoyen.

    Par ailleurs, les participants ont appelé le mouvement mutualiste africain à s'ouvrir sur son environnement et sur les médias en particulier, pour faire connaitre ses prestations et services et consacrer la culture de la santé et de la sécurité au travail et les lois en vigueur en matière de protection sociale.

    Au niveau national, et après avoir salué les efforts déployés dans le domaine de la protection sociale au Maroc, les participants ont appelé à une réforme du système de protection sociale sur la base de la normalisation des systèmes afin de garantir la durabilité et le développement des mécanismes de solidarité sociale et du minimum social pour les groupes les plus vulnérables, notamment les personnes âgées et les handicapées.

    Ils ont insisté sur la nécessité de répondre aux aspirations de la population,  d'élargir le champ de la protection sociale aux différentes couches sociales, en tenant compte de leurs spécificités démographiques et de leur situation sociale et économique, en assurant une convergence de divers programmes et l'harmonisation du système de protection afin de garantir une couverture sociale aux bénéficiaires et de consacrer la bonne gouvernance dans la gestion de la protection sociale.

    Aussi, les participants ont appelé à faire bénéficier les migrants africains établis au Maroc d’une protection sociale juste, équitable et non sélective.

    Cette rencontre a permis aux intervenants de s’arrêter sur l’état des systèmes de protection sociale et de la mutualité en Afrique, le continent où le taux de protection sociale est à son plus bas niveau dans la mesure où la plus grande proportion de la population n’a pas accès aux soins de santé.

    Dans ce contexte, l'expérience pionnière du Maroc en matière de mutualité, un pan essentiel de la protection sociale, a été présentée à travers les actions sociales et solidarité menées par la MGPAP et son rôle dans la facilitation à l’accès aux soins et la consécration de la justice spatiale en matière de santé, ainsi que les services de prévoyance sociale qu’elle dispense au profit de ses adhérents et de leurs ayant-droits.

    A cet égard, les responsables de l’Union Africaine de la Mutualité ont salué le rôle joué par la MGPAP-Maroc, en tant que pont entre l’occident et l’Afrique afin de mettre à contribution les expériences et les expertises, de réduire les impacts de la précarité et de la vulnérabilité en Afrique et de renforcer l’action mutualiste au service de l’Homme africain.

    Les participants à cette rencontre ont insisté sur le rôle du secteur de la mutualité, comme composante axiale de la protection sociale,  dans la facilitation de l’accès aux soins et la prévoyance sociale ainsi que l’amélioration des indicateurs sociaux.

    Dans ce sillage, ils ont mis l’accent sur la place de la Mutuelle Générale du Personnel des Administrations Publiques (MGPAP), dans la sphère mutualiste nationale et continentale eu égard à son riche expérience et ses multiples actions sociales et de solidarité entreprises au profit et ses adhérents et leurs ayant-droits.

    Ainsi, il a pu concrétiser une série de projets visant la régionalisation mutualiste, la consécration de la politique de proximité, la facilitation de l’accès aux soins médicaux, la diversification et le développement des prestations et l’allègement du fardeau des dépenses qui pèsent sur les ménages, le développement du capital humain et la pérennisation de la viabilité financière, outre le renforcement de son positionnement aux niveaux régional et international.

    Les participants ont aussi souligné l’importance du sport dans la protection sociale et le rôle des médias dans la sensibilisation à la nécessité de la promotion de la protection sociale.

    HA/APA

    Réagir à cet article