Burkina Faso-Presse-Revue

Les quotidiens burkinabé commentent l’élection de leurs compatriotes aux instances de l’UA

APA-Ouagadougou (Burkina Faso)-

Les personnalités burkinabè, récemment élues dans les organes renouvelés de la commission de l’Union africaine (UA), ravissent la vedette aux autres sujets dans les quotidiens parus samedi.

«Instances de l’UA : Le Burkina félicite Minata Samaté et le juge Pascal Bamouni», rapporte Lefaso.net qui rappelle que le 30 janvier 2017 l’Union africaine, à la faveur de sa 28e  Session ordinaire, a procédé au renouvellement de ses instances dirigeantes.

«Ainsi, ajoute-il, l’ambassadeur Minata Samaté et juge Pascal Bamouni ont été respectivement portés commissaire des +Affaires politiques+ de l’UA et au Conseil consultatif de l’UA sur la corruption».


Nos confrères soulignent que dans l’après-midi d’hier vendredi à Ouagadougou, le Burkina Faso a, à travers son ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération et des Burkinabè de l’extérieur, magnifié ses compatriotes appelés à faire valoir leurs compétences dans ces instances continentales.


A ce sujet, Burkina24.com titre : «Union Africaine : Minata Samaté et Pascal Bamouni dévoilent leurs intentions».


Quant au journal Le Quotidien, il reprend, en manchette, les propos de Minata Samaté qui a déclaré, lors de la cérémonie d’accueil: «Nous apporterons notre contribution pour une Afrique où les valeurs de démocratie et de gouvernance seront respectées».


Ce quotidien se réjouit de constater que «le Burkina Faso a eu l’honneur et le privilège de voir deux de ses fils admis dans les organes de l’Union africaine».

Pour sa part, l’Agence d’information du Burkina (AIB) rapporte qu’élue à la commission des Affaires politiques de l’UA, «Minata Samaté  (est) pour l’appropriation de la Charte africaine de la démocratie».


Nos confrères estiment que l’autre défi de la commissaire aux affaires politiques est de faire en sorte que les commissions électorales nationales soient dotées de moyens pour bien organiser les élections dans leurs pays respectifs.



ALK/te/APA

Réagir à cet article