à l'instant

    Burkina Faso-Presse-Revue

    L’explosion mortelle à Ouagadougou fait la une des quotidiens burkinabè

    APA-Ouagadougou (Burkina Faso) De notre correspondant : Alban Kini -

    Les quotidiens burkinabè commentent largement l’explosion de produits ayant causé, la veille à Ouagadougou, la mort d’une personne, des blessés et de nombreux dégâts matériels.

    «Arrondissement 9 de Ouagadougou: Forte explosion dans une mini-villa, 1 mort et de nombreux dégâts», barre à sa une, le journal Le Quotidien qui présente aussi l’image des dégâts matériels.

    Pour sa part, Aujourd’hui au Faso présentant aussi les images des ruines, fait remarquer que l’explosion qui s’est produite au quartier Silmiyiri, au Nord de la capitale burkinabè, a également occasionné de nombreux blessés.

    Sidwaya, le quotidien à capitaux publics rapporte que l’alerte a été donnée, hier lundi aux environs de 10 heures 40 mn par un web-activiste, avec des images à l’appui, sans autre précision.

    «Une forte détonation a détruit une villa et des maisons voisines. Une quarantaine, selon une source policière», écrit le journal, avant de préciser que d’après un officier de police qui a requis l’anonymat, un orpailleur considéré comme le propriétaire du magasin à l’origine de l’explosion est aux arrêts et qu’une enquête est ouverte.

    A la suite d’un article intitulé «Un mort, des blessés et d’énormes dégâts matériels», Le Pays, autre quotidien privé, publie un communiqué du ministère de la Sécurité.

    Dans le document publié par plusieurs autres journaux, il ressort que «la villa faisait office de magasin de dépôt d’explosifs, de détonateurs et de matériels divers habituellement utilisés sur les sites aurifères».

    Quant à L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, il relate que «de la villa où s’est produite la détonation, la victime a été projetée à quelque 30 m de hauteur avant d’atterrir dans une cour voisine».

    Le même journal parle de «tirs au camp Guillaume», faisant observer qu’un individu  qui a tenté de forcer le barrage du Camp Guillaume (au Centre de Ouagadougou) a essuyé, dimanche soir, des tirs de la part de la sentinelle.


    ALK/cat/APA

    Réagir à cet article