à l'instant

    • Migrations : Le Pacte mondial adopté à Marrakech

      APA-Marrakech (Maroc) — Le Pacte mondial en faveur d'une migration, sûre, ordonnée et régulière a été adopté ce lundi 10 décembre 2018 à Marrakech, en présence de représentants de 159 pays étaient présent...

    • La tension du retrait de la CAN 2019 ne retombe pas dans les jour...

      APA-Yaoundé (Cameroun) De notre correspondant : Félix Cyriaque Ebolé Bola - — Avec virulence, les journaux camerounais parus lundi dénoncent ceux qui, à leurs yeux, sont les responsables du retrait au pays de l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations...

    • La MSEA-Sénégal sur les pas de la MGPAP-Maroc

      APA-Rabat (Maroc) — La Mutuelle de Santé des Agents de l’Etat du Sénégal la MSAE -Sénégal- a organisé du 6 au 9 décembre 2018 dans la ville de Fatick et régions, la 4ème édition des journées de la Mut...

    Côte d’Ivoire-Culture

    L’humoriste Adama Dahico veut ‘’gouverner la France pour mieux comprendre l’Afrique’’

    APA-Abidjan (Côte d’Ivoire)

    L’humoriste ivoirien Adama Dahico annonce son cinquième livre intitulé ‘’Je veux gouverner la France pour mieux comprendre l’Afrique’’, un ouvrage qui dépeint les rapports entre Paris et les gouvernants africains, à paraître bientôt, dans un entretien accordé lundi à APA.

    Suite à ‘’un rêve’’ dans lequel il a été ‘’élu président de la France’’, Adama Dahico confie avoir  réalisé que ‘’pour mieux comprendre l’Afrique, il faut gouverner la France’’. Dans des chapitres sous forme de lettres et des caricatures, l’auteur parle de la gouvernance entre la France et l’Afrique.

    ‘’J’ai écrit un premier (livre), deux, trois et quatre et je me suis dit que si je ne peux pas créer ou surprendre les lecteurs, ce n’est pas la peine. J’ai plein d’histoires drôles que j’écris tous les jours, je peux les faire éditer, mais cette fois-ci, il fallait se concentrer et créer, et puis après faire la version spectacle du livre. Donc, c’est cette innovation que je peux apporter’’, ajoute-t-il. 

    Il affirme en outre avoir tiré son inspiration ‘’dans l’humour socio-politique parce, qui dit la France, dit l’Afrique’’. Outre la gouvernance et la politique, il évoque le culturel, le côté environnement et ‘’les rapports entre les opposants dits historiques qui veulent devenir forcément présidents’’. 

    Dans les lignes de son ouvrage, Adama Dahico s’insurge contre les opposants historiques qui ‘’n’ont pas de projets’’ et qui pensent que ‘’quand on a un soutien extérieur, on peut devenir président’’ ou ‘’que c’est la France qui a un laboratoire qui fabrique les présidents’’.

    ‘’Au niveau de la France, je me suis rendu compte qu'étant président j’ai d’énormes dossiers à traiter, des dossiers de pétrole, de manganèse, de bauxite, de diamant, tout ce qui vient de l’Afrique qui est tellement énorme et le président de la France passe son temps à gérer ce côté’, laissant souvent les charges de son pays à ses collaborateurs, ironise-t-il. 

    Interrogé sur les rapports secrets entre Paris et les gouvernants africains, il soutient que le président de la France se pose aussi des questions, les aides à l’Afrique qu’il apporte mais ‘’ne comprend pas comment elles sont utilisées parce qu'il voit les dirigeants politiques défiler en Europe’’ pour solliciter des prêts. 

    Adama Dahico fait par ailleurs état du gaspillage des dirigeants africains qui dépensent d’énormes sommes dans des projets qui ne sont pas nécessaires. L’œuvre, dira-t-il, se veut un support de conscientisation et de critique des comportements qui ne font pas ‘’avancer’’ le continent.

    Selon une caricature dans le livre, ''le président de la France arrive dans un pays africain et de l’aéroport jusqu’au palais, les artères sont bondées de mondes et le président français dit tout ce monde pour m’accueillir, et le président africain répond : oui, on a dépensé deux milliards pour faire cette mobilisation, alors que dans la foule il y en a qui ont des pancartes indiquant qu'on veut des médicaments de première nécessité dans les hôpitaux’’. Ce qui selon lui montre un ‘’contraste entre le terrain de la réalité et ce qui se dit’’.

    ‘’C’est vrai qu’on accuse la France, mais la France aussi dit qu’elle fait beaucoup pour nous. Pour moi, c’est de nous asseoir et dire réellement, depuis que nous travaillons ensemble, qu'est-ce qui a marché et ce qui n’a pas par marché’’, conseille l’humoriste ivoirien qui  traite en outre la question de longévité des présidents africains au pouvoir. 

    ‘’Tous les Africains vont se retrouver dans ce livre, les Français également parce qu’il y en a qui sont spécialistes de l’Afrique étant en France alors qu'ils n’ ont jamais mis les pieds sur le continent. Ils n’ont que des rapports pour qui dire que tout se passe bien. Et quand ils viennent ici, ils se rendent compte qu'il y a un autre discours’’, poursuit-il.

    A l’intérieur du livre, Adama Dahico dit aborder le ‘’Youroukou (numérologie, en langue dogon (une ethnie du Mali)’’, un renard qu'on interroge et qui prédit l’avenir à travers les chiffres et les lettres. Il vise à démontrer comment arrivent des événements.

    AP/ls/APA

    Réagir à cet article