Botswana-Genre-Violences

L’ONU fustige les violences faites aux femmes au Botswana

APA-Gaborone (Botswana)

L’augmentation sensible des cas de violences basées sur le genre au Botswana a poussé les Nations Unies à s’exprimer sur le fléau dans ce pays d’Afrique australe, a appris APA jeudi.

Le bureau des Nations Unies au Botswana a, dans un communiqué, fait part de sa préoccupation de la recrudescence des cas de violences faites aux femmes par leurs conjoints ou compagnons dans les sphères publiques et privées.


«L’ONU condamne avec la dernière énergie le récent meurtre d’une jeune femme, décapitée à Tlokweng, y compris les autres crimes brutaux qui ont eu lieu dans tout le pays», lit-on dans la déclaration, ajoutant que « la culture de la violence contre les femmes et les enfants ne doit jamais être tolérée. »


«Bien que le gouvernement du Botswana ait pris des mesures pour élaborer et adopter des lois, des politiques et des programmes visant à lutter contre la violence basée sur le genre, ce fléau continue de constituer l’une des formes de violation des droits de l’homme les plus répandues dans le pays», a déclaré l’ONU.


Le président Mokgweetsi Masisi s’est récemment exprimé sur le sujet en exhortant tous les Botswanais à s’impliquer dans la lutte contre les crimes et violences ciblant les femmes.



KO/jn/pn/te/APA

Réagir à cet article