Togo-Presse-Revue

L’opposition toujours en vedette dans la presse électronique togolaise

APA-Lomé (Togo) De notre correspondant : Nephthali Messanh Ledy

La presse électronique togolaise visitée jeudi à APA revient sur les déclarations faites hier en conférence de presse par les leaders de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition.

« La Coalition des 14 appelle à une grande marche le 12 janvier prochain », titre Icilome

« Une phase de la lutte s’est achevée. Une nouvelle phase commence avec plus de mobilisation et de détermination », écrit le site qui cite plus loin, la coordinatrice.

« Le message que nous voulons faire passer est que nous abordons une nouvelle phase de la lutte », a déclaré Mme Brigitte Adjamagbo-Johonson. Selon elle, poursuit Icilome, le bilan des actions menées par ce regroupement de partis de l’opposition, depuis le 19 août 2017 jusqu’à ce jour, est positif. « Ceci, grâce à la mobilisation et la détermination du peuple togolais », indique-t-elle.

« La Coalition condamne la CEDEAO et compte sur « le peuple » pour l’alternance », résume Togobreakingnews.

« La coalition des 14 partis politiques de l’opposition togolaise lance un nouveau mot d’ordre après les législatives du 20 décembre. En conférence de presse mercredi à Lomé, le regroupement de l’opposition a annoncé la fin et le début d’une nouvelle phase de sa lutte pour l’alternance politique au Togo. Les leaders de cette coalition condamnent l’attitude de la CEDEAO pour avoir cautionné « une farce électorale ». Ils se décident de ne compter désormais que sur « le peuple pour finaliser le combat », relate le site d’informations.

Pour la coalition des 14 partis politiques, poursuit encore le confrère, les législatives du 20 décembre ne sont pas synonymes de la fin de la crise sociopolitique.

« Elle qualifie d’ailleurs le scrutin de parodie et critique la CEDEAO de l’avoir validé en mettant fin à la mission des facilitateurs du dialogue inter-togolais », conclut Togobreakingnews.

« La coalition veut plonger le pays dans le chaos », commente en titre Republicoftogo.




NML/te/APA

Réagir à cet article