Burkina Faso-Presse-Revue

L’UEMOA et l’armée nationale en couverture des quotidiens burkinabè

APA-Ouagadougou (Burkina Faso) De notre correspondant : Alban Kini -

Les quotidiens burkinabè dans leurs parutions de ce vendredi, commentent la nomination du colonel-major Moïse Minoungou à la tête de l’armée du Burkina Faso ainsi que le 25e anniversaire de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) célébré la veille à Ouagadougou.

«25 ans de l’UEMOA : Relever le défi de l’intégration», affiche le quotidien à capitaux publics Sidwaya qui relate que l’Union économique et monétaire ouest africaine a célébré, hier jeudi à Ouagadougou, son jubilé d’argent.

Le journal précise que la cérémonie placée sous le thème : «25 ans de progrès vers l’intégration régionale, ensemble pour relever les défis de la libre circulation des personnes et des biens», a été rehaussée par la présence du chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara et de son homologue burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré.

«A l’issue de la cérémonie commémorative, les deux chefs d’Etat ont inauguré le nouveaux complexe administratif de l’union communautaire, dans le quartier Ouaga 2000», rapporte Sidwaya.

De son côté, Le Pays titre : «Des noces d’argent sur fond de défis à relever», là où Le Quotidien mentionne : «Consolider les acquis et renforcer l’intégration».

L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso consacre sa manchette à la nomination du nouveau Chef d’Etat-major des armées (CEMGA) et il titre : «Moïse Minoungou remplace Oumarou Sadou».

A ce sujet, Aujourd’hui au Faso, autre quotidien privé, plaque à sa une la photo du colonel-major Minougou avec ce titre: «Burkina Faso : Le CEMGA Oumarou Sadou congédié !».

Quant à Sidwaya, il fait observer que le colonel-major Moïse Minougou prend les commandes des Forces armées nationales, avant de souligner qu’il s’agit d’un «changement de cap».

Selon le journal, «l’opinion en était presqu’unanime. Il fallait faire quelque chose, et vite, face à la dégradation continue de la situation sécuritaire du pays».


ALK/cat/APA

Réagir à cet article