Mauritanie-Mines-Social

Mauritanie : grève de 24h des travailleurs de la SNIM

APA-Nouakchott (Mauritanie) De notre correspondant : Mohamed Moctar -

Le personnel de la Société nationale industrielle et minière (SNIM) a entamé ce mercredi une grève de 24 heures, a-t-on appris de sources syndicales à Nouadhibou où se trouve le siège social de l’entreprise chargée de l’exploitation des minerais de fer en Mauritanie.

Cette grève est consécutive à l’échec de négociations entre l’administration de la société et les délégués des travailleurs. Ces derniers réclament des primes pour récompenser leurs efforts exceptionnels de production.

Mais la direction de la société estime que la priorité est aujourd’hui à l’augmentation de la production de l’entreprise, une opération qui nécessite l’achat de nouveaux équipements. La SNIM produit actuellement environ 12.000 tonnes de fer par an.

La grève s’est traduite notamment par l’arrêt des activités d’extraction et activités connexes à Zouerate, localité d’où partent les trains pour acheminer les minerais vers le port minéralier de Nouadhibou en perspective de leur exportation.

La SNIM est le plus grand employeur de Mauritanie avec plus de 10.000 employés directs et indirects. Elle contribue à environ 30% au budget de l’Etat à qui elle procure la plus grande partie de ses réserves en devises.


MOO/cat/APA

Réagir à cet article