à l'instant

    Maroc-Presse

    Menu diversifié à la Une des quotidiens marocains

    APA-Rabat (Maroc) -

    Les quotidiens marocains parus ce mardi consacrent les Unes à une panoplie de sujets en particulier la visite royale en Côte d’Ivoire, les actes de vandalisme commis lors des compétitions sportives, l’état des routes et le respect des droits de l’Homme.

    +Le Matin+ rapporte que le Roi Mohammed VI et le président de la Côte d'Ivoire, Alassane Dramane Ouattara, ont présidé, lundi à Abidjan, la cérémonie de présentation de l'état d'avancement du projet de sauvegarde et de valorisation de la Baie de Cocody.

    Ce projet "a franchi des étapes importantes" et a atteint une phase de maturité, notamment pour ce qui concerne les infrastructures, a affirmé Saïd Zarrou, président du directoire de «Marchica Med», société en charge du pilotage de ce projet, cité par la publication.


    +Bayane Al Yaoum+ traite les actes de vandalisme commis à l’occasion de compétitions sportives. Le journal affirme que lorsqu’un match de football, censé produire du spectacle, est à l'origine de la souffrance des habitants de la ville où il se déroule, il devient alors nécessaire de « se mettre du côté de ces habitants pour maintenir la paix et la sécurité et préserver leurs biens et domiciles ».

    Les événements qui se sont produits à l’occasion des matchs de football à Al Hoceima et à Sidi Kacem « remettent en question le professionnalisme des agents de sécurité et de toutes les parties censées assurer la gestion de ces compétitions », estime-t-il, appelant à appliquer strictement la loi à l’encontre de toutes les personnes impliquées dans ces actes de vandalisme et par conséquent préserver les biens d’autrui et maintenir la stabilité dans la ville.

    Dans le même sillage, +Assabah+ indique que suite aux actes de vandalisme commis à l’occasion des matchs ayant opposé Chabab Rif Al-Hoceima et le WAC de Casablanca d'une part, et l'Union Sidi Kacem au Moghreb de Fès (MAS) d'autre part, et qui ont fait des blessés et des dégâts matériels, et ce, concomitamment avec le retour de certains groupes Ultras aux stades, le ministère de l’Intérieur a décidé d’engager des poursuites judiciaires, en coordination avec les services compétents, à l’encontre de toute personne s’activant au sein de ces entités illégales qui ont déjà fait l’objet de décisions d’interdiction.

    Le ministère a également donné ses ordres aux autorités locales pour agir avec rigueur contre ces associations illégales dans les préfectures et les provinces du Royaume, et interdire le déplacement collectif des supporters chaque fois qu’il y a un risque de porter atteinte à la sécurité et à l’ordre public, ajoute-t-il.

    +L'Économiste+, qui aborde l’état des routes, estime que cela ne concerne pas seulement les routes de mauvaise qualité, mais il faut désormais y ajouter celles qui n'étaient pas mauvaises il y deux ans et qui sont en train de le devenir.

    « Les villes ayant vraisemblablement découvert un nouveau sport », à savoir refaire les routes « qui étaient jusque-là praticables et les laisser défigurées dans les interminables et inquiétants délais par manque d’argent, de suivi ou par incompétence », ironise-t-il, dénonçant « un nouvel hymne à la paresseuse procrastination politique ».

    +Al Ittihad Al Ichtiraki+ commente le rapport annuel publié par le département d'État américain sur le respect des droits de l’Homme au Maroc, affirmant qu'il « manque d’exactitude et d’objectivité, voire de crédibilité dans le traitement de plusieurs cas relatifs aux droits de l’Homme ou dans les conclusions qu’il présente », car, estime-t-il, ledit rapport se base sur une « simple sélection » des contenus de rapports d’organisations locales, régionales ou internationales.

    La publication estime que des évolutions ont été enregistrées au niveau de l’indépendance et de l’impartialité de la justice, de la torture ainsi que de la situation des prisons, trois domaines qui constituent l’épine dorsale de tous les rapports sur les droits humains, dont celui publié par le département d'État américain.

    +Aujourd’hui le Maroc+ rapporte qu’un total de 284.173 passagers ont transité par les différents ports du Royaume au premier mois de l’année. Ce trafic s’inscrit en baisse, comparé à la même période de l’année précédente.

    La baisse relevée à cet égard serait de 1,1%. C’est ce qui ressort des dernières statistiques dévoilées par l’Agence nationale des ports (ANP). Au moment où l’ensemble des ports gérés par l’ANP ont vu leur trafic passager baisser, le port de Nador a tiré son épingle du jeu, relève le quotidien.

    HA/APA

    Réagir à cet article