Niger-Hydrocarbures

Niger : bientôt 1000 km de pipeline pour l’approvisionner en hydrocarbures

APA-Niamey (Niger) De notre correspondant : Assane Seydou

Le président de la République, Issoufou Mahamadou a présidé, lundi à Niamey, sur le site du ministère des Mines, la cérémonie de pose de la première pierre symbolique du pipeline domestique de transport de produits pétroliers raffinés, de Zinder à Torodi, couplée à la pose de la première pierre de la Tour du pétrole, qui abritera le ministère du Pétrole.

Ce projet de pipeline domestique s’inscrit, selon le ministre du Pétrole Foumakoye Gado, « dans le cadre de la mission du ministère en charge des Hydrocarbures de moderniser le système de transport des produits pétroliers dans le respect de l’environnement, de la sécurité, de la sureté et la recherche de la réduction des coûts ».

Une fois construit, il devrait permettre d’acheminer sur quelques 1070 km, les produits pétroliers de la Société de raffinage de Zinder (SORAZ) à l’est jusqu’à Torodi, à la frontière burkinabé, où sera construit un dépôt spécialement dédié à l’exportation.

Pour Ibrahim Nomao, Directeur général de la Société nigérienne des produits pétroliers (SONIDEP), ce projet est d’autant plus important qu’il permettra « une économie de temps, éviter des pertes liées aux accidents divers et de fraude qui prennent aujourd’hui environ 40% de nos ressources ».

Mieux, a-t-il indiqué, il constitue une véritable solution à la perte subie par la SONIDEP dans le domaine du transport domestique et du transport Bill-Satellite qui est actuellement de l’ordre de 7,5 milliards f cfa.

Pour ce qui est de la Tour du pétrole, avec ses 19 étages (plus un parking souterrain), elle constituera la tour la plus haute de la ville et aura pour vocation d’abriter les services de l’administration centrale du ministère en charge des Hydrocarbures, dont les services sont aujourd’hui éparpillés dans divers bâtiments de la capitale.

La réalisation de ces infrastructures est d’ores et déjà confiée à l’entreprise chinoise SINOCONST qui a un délai de deux ans pour les mettre sur pied. Dans la foulée, le Président directeur général de cette société, Dai Semen, présent à Niamey pour l’occasion, a annoncé un don d’un hôpital de référence de haut niveau de 500 lits, qui sera construit à Tahoua, au centre du pays.


SA/te/APA

Réagir à cet article