à l'instant

    Côte d’Ivoire-Société-Religion

    Nuit de Destin: les musulmans de Côte d'Ivoire invités au pardon pour une coexistence pacifique

    APA-Abidjan (Côte d’Ivoire)

    Les musulmans de Côte d’Ivoire ont commémoré dans la nuit de dimanche à lundi, la nuit de Qadr ou nuit de Destin au cours de laquelle Allah a révélé le Saint Coran au Prophète Muhammad (Paix et Salut d’Allah sur Lui) selon les textes de l’Islam.

    Prières, invocations, lecture du Noble Coran, conférences sur divers sujets ont meublé cette soirée  sur l’ensemble du territoire national.

    La cérémonie officielle s’est déroulée dans l’enceinte de la Grande mosquée de la Riviera Golf de Cocod-Abidjan,  en présence des autorités ivoiriennes, des diplomates et cadres à l’initiative du Conseil supérieur des imams en Côte d’Ivoire (COSIM).

    A cette  occasion, l’Imam Youssouf Doumbia , adjoint à la grande mosquée Salam du Plateau (quartier administratif d’Abidjan),  a invité les fidèles au pardon.

    « Pardonner pendant que nous sommes victimes, c’est faire preuve de grandeur », a insisté le guide religieux qui intervenait sur le thème « le Ramadan mois béni de repentance, de pardon et de piété », se référant au prophète de l’Islam. Pour lui, «  il faut pouvoir pardonner à ses semblables, à ces bourreaux ».

     Le ministre  ivoirien de l’intérieur et de la sécurité, Sidiki Diakité, a au nom du chef de l’Etat, Alassane Ouattara  exhorté les  guides religieux  « sur la nécessité de prier pour que les cœurs se disposent au pardon, à la paix ».

    La Nuit de Destin, appelée encore Nuit de la Destinée ou Laylatoul Qadr se trouve dans les dernières nuits du mois de Ramadan et surtout dans les nuits impaires. Cette nuit qui vaut plus de 1000 mois (plus de 83 ans) d’adoration est officiellement célébrée dans la nuit du 26è au 27è jour du Ramadan, la période du jeûne musulman.

    Les musulmans de Côte d’Ivoire observent depuis le 16 mai dernier, le jeûne du mois de Ramadan également marqué par de nombreux actes de générosité, de partage et d’entraide. Ce  jeûne dure 29 ou 30 jours selon  l’observation du croissant lunaire.

    SY/ls/APA

    Réagir à cet article