Afrique du Sud – UA – OMC - Directeur

OMC: l’UA soutient la candidature de Ngozi Okonjo-Iweala

APA-Pretoria (Afrique du Sud) –

L’Union Africaine exprime tout son soutien à l’ancienne ministre nigériane des Finances, Ngozi Okonjo-Iweala, candidate à la direction générale de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), a affirmé ce vendredi le président sud-africain, Cyril Ramaphosa.

Cyril Ramaphosa, par ailleurs président de l'UA, a appelé le continent à se rallier derrière Okonjo-Iweala pour son élection en tant que premier Africain à la tête de l’agence des Nations unies chargée de la formulation des politiques commerciales internationales. Okonjo-Iweala est la première femme africaine à atteindre la phase finale de sélection pour ce poste. Elle est en concurrence avec la Sud-coréenne Yoo Myung-hee.

Toutefois, quel que soit le candidat qui triomphe, l'OMC aura pour la première fois une femme à sa tête. « Le Dr Okonjo-Iweala est une Africaine très distinguée qui a excellé dans diverses fonctions publiques au Nigeria, avec des responsabilités au sein de l’UA, et dans de nombreuses missions internationales », a déclaré Ramaphosa.

Selon le président de l’UA, Okonjo-Iweala est la bonne personne pour « repositionner l’OMC afin qu’elle soit un instrument efficace pour faciliter un système commercial juste, équitable et fondé sur des règles ». « Je ne doute pas de ses compétences et ses capacités pour rétablir l’ordre dans un système commercial multilatéral qui est turbulent », a soutenu le président sud-africain.

Cyril Ramaphosa s’est dit optimiste quant à la possibilité que d’autres régions s’unissent et soutiennent également la candidate africaine, dont le leadership contribuerait à la pleine intégration du continent en tant qu’acteur important du système commercial mondial. La Nigériane a dépassé deux autres candidats africains pour atteindre le dernier tour de la sélection. Ces derniers étaient l’Égyptien Abdel Hamid Mamdouh et l’ancienne ministre des Affaires étrangères du Kenya, Amina Mohamed.

NM/jn/lb/cgd/APA

Réagir à cet article