à l'instant

    Côte d’Ivoire-Presse-Revue

    Ouattara et Gbagbo se partagent la Une des journaux ivoiriens

    APA-Abidjan (Côte d’Ivoire)

    Le président de la République Alassane Ouattara et son prédécesseur Laurent Gbagbo se partagent la Une des journaux quotidiens ivoiriens parus, mercredi, sur l’ensemble du territoire national.

    Ouattara choisit ses successeurs pour la présidentielle 2020, barre en Une L’Inter, qui croit ensuite connaître la feuille de route de ce dernier concernant ce sujet. Situation politique, parti unifié : Ouattara pose une condition à Soro et lui confie un secret, révèle pour sa part Soir Info.

    Le président de l’Assemblée nationale lance une nouvelle offensive, ajoute ce journal. 3è mandat du mentor du RDR (Rassemblement des républicains) / Tiken Jah attaque Ouattara : « l’éveil du peuple est un antidote », rapporte LG Infos.

    « Ouattara n’a jamais été un candidat en Côte d’Ivoire », assène à son tour « le parti de Gbagbo » en couverture de Le Temps. Ce qui fait dire à Le Nouveau Courrier que « le parti de Gbagbo » appelle les ivoiriens à se préparer contre « les velléités de 3è mandat de Ouattara ».

    Après la liberté provisoire acquise par le congolais Jean Pierre Bemba, la presse ivoirienne s’intéresse de plus en plus au cas Laurent Gbagbo.

    Grosse pression sur la Cour pénale internationale (CPI), après l’acquittement de Jean-Pierre Bemba, souligne à ce propos Le Temps qui affirme par la suite qu’une démission de Bensouda aurait même été évoquée par cette juridiction internationale.

    Selon Le Quotidien d’Abidjan, plusieurs pays et personnalités « se bousculent » déjà pour accueillir le Woody (ndlr : surnom donné à Gbagbo) suite à « l’imminence » de son acquittement.

    La libération de Jean Pierre Bemba, hier, suscite « de grands espoirs pour Gbagbo et Blé Goudé », renchérit Notre Voie avant de donner la parole à des cadres du Front populaire ivoirien (FPI) qui se prononcent sur cette situation.

    Le prochain Bureau politique du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA, ex-parti unique) suscite également l’intérêt de la presse locale. A ce sujet, Le Mandat évoque de « grosses pressions » en cours pour le report de cette rencontre capitale pour le parti septuagénaire.

    Menaces sur le Bureau politique du PDCI : des ex-meecistes (ndlr : tout 1er mouvement syndical des élèves et étudiants de Côte d’Ivoire) chez Bédié, hier, pour demander un report sine die, renseigne à son tour L’Intelligent d’Abidjan, là où Le Nouveau Réveil parle de dispositions arrêtées pour cette réunion qui a été convoquée par le président Bédié le 17 juin.

    « Le Débat sera très démocratique », annonce le secrétaire exécutif du Pdci, Maurice Kakou Guikahué en Une de ce journal proche de son parti.

    CK/ls/APA

    Réagir à cet article