Côte d'Ivoire-Politique

Ouattara « regrette de n’avoir pas pu transférer la capitale à Yamoussoukro »

APA-Yamoussoukro (Côte d'Ivoire)

Le président ivoirien Alassane Ouattara a laissé entendre vendredi qu'il regrettait de n’avoir pas pu transférer la capitale de la Côte d'Ivoire à Yamoussoukro, promettant de le faire, à l’occasion d’une rencontre avec près de 3 000 chefs traditionnels Baoulé.

« Je regrette de n’avoir pas pu transférer la capitale à Yamoussoukro comme je l’avais promis » en dépit du « travail important » fait ces dernières années, a déclaré le chef de l’Etat Alassane Ouattara, face à des chefs Baoulé, à la résidence de feu Félix Houphouët-Boigny, à Yamoussoukro.  

Il a fait savoir que de toute façon Yamoussoukro est la capitale de la Côte d'Ivoire et le gouvernement a le temps de réaliser cette promesse, avant d’ajouter « moi, je tiens toujours mes promesses et nous ferons en sorte que dans les années à venir, le transfert effectif de la capitale ait lieu ».  

« Nous avons commencé avec le siège de la Chambre des rois et des chefs traditionnels, avec le Sénat (et) cela me tient à cœur, car ce n’était pas juste une promesse de campagne, mais c’est ce que Je ressens », a-t-il poursuivi.   

M. Ouattara qui se souvient être venu très souvent à la basilique de Yamoussoukro, la plus grande du monde, pour des messes avec le président Houphouët, au départ d’Abidjan, veut au travers du transfert de la capitale à Yamoussoukro accomplir un vœu de Houphouët son « père ».    

« Le transfert de la capitale à Yamoussoukro me tient à cœur », a insisté M. Ouattara qui se dit favorable à l’union de tous les Ivoiriens, et ne pas être pour la discrimination et la régionalisation des fils et des filles de ce pays.  

A preuve, « toutes les régions de Côte d'Ivoire sont représentées dans ce gouvernement », soutient-il. M. Ouattara veut ainsi bâtir la Côte d'Ivoire avec tous les fils et toutes les filles du pays, en associant les ressortissants des différentes régions en vue d’un développement inclusif et participatif.   

Abidjan est la capitale économique de la Côte d'Ivoire, tandis que Yamoussoukro est la capitale politique du pays. Le transfert de la capitale à Yamoussoukro prévoit la construction d’une présidence de la  République dans cette ville natale de feu Félix Houphouët-Boigny.  

Cette rencontre du chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara avec les têtes couronnées Baoulé se tient à la veille du 26è anniversaire du décès de Félix Houphouët-Boigny, premier président ivoirien qui a conduit le pays à l’indépendance en 1960. 

AP/ls/APA

Réagir à cet article