à l'instant

    • Un marché dakarois ravagé par un incendie

      APA – Dakar (Sénégal) Par Oumar Dembélé - — Un violent incendie s’est déclaré mardi matin au marché de Thiaroye, dans la banlieue dakaroise, consumant « une trentaine de cantines », a appris APA de source médiatique.

    • Un consortium belgo-franco-marocain pour construire le plus impor...

      APA-Yaoundé (Cameroun) - — L’entreprise belge Besix Group, dans un communiqué publié mardi, annonce avoir été chargée de la construction de la centrale hydroélectrique camerounaise de Nachtigal (Centre), pré...

    • Les produits congelés importés font le régal des Congolais

      APA-Brazzaville (Congo) De notre correspondant : Léon Charles Moukouri - — Les produits congelés importés de l’étranger, notamment la viande de bœuf, de mouton et de porc ainsi que la volaille sont particulièrement consommés en République du Congo. Vendue...

    RD Congo Rwanda Migration

    Plus de 40 mille personnes traversent par jour la frontière entre la RD Congo et le Rwanda

    APA Kinshasa (RD Congo)

    Plus de 40 mille personnes traversent par jour la frontière entre les villes de Goma, dans la province congolaise du Nord-Kivu, et de Gisenyi, dans la province rwandaise de l’Ouest, a-t-on appris au terme des concertations que viennent d’avoir à Gisenyi les gouverneurs de ces deux provinces.

    Julien Paluku du Nord-Kivu et Alphonse Munyantware de la province de l’Ouest ont, à cette occasion, non seulement évoqué des questions liées à ce flux migratoire ininterrompu entre leurs deux villes, mais également des problèmes de sécurité relatifs aux mouvements des délinquants de part et d’autre de la frontière.

    Ils ont, à ce sujet, souligné la nécessité d’échanger des informations et de se concerter régulièrement. Les deux responsables ont eu aussi à échanger des informations sensées réduire la vulnérabilité des populations de Goma/RD Congo et de Gisenyi/Rwanda face à une éventuelle éruption du volcan Nyiragongo, « un ami naturel » de leurs deux villes.

    Face à la menace de ce volcan, le directeur scientifique de l’Observatoire volcanique de Gomga (OVG), Célestin Kasereka Mahinda, a rassuré que pour le moment, Nyiragongo ne présente aucun danger.

    Il a cependant souligné la nécessité de maintenir une surveillance accrue avec des moyens appropriés.

    MYW/of/APA

    Réagir à cet article