Burkina Faso-Presse-Revue

Politique et syndicalisme au menu des quotidiens burkinabè

APA-Ouagadougou (Burkina Faso) -

Les quotidiens burkinabè ont évoqué, ce lundi, divers sujets parmi lesquels ceux liés au syndicalisme et à la politique, notamment le voyage du président du Faso en Gambie et la situation au Bureau politique national (BNP) du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP, parti au pouvoir).

«BNP du MPP : 129 sanctions contre des militants», arbore à sa Une le journal privé Le Quotidien qui souligne que les sanctions ont été prises à l’issue de la 2e session ordinaire de l’année, samedi dernier à Ouagadougou.

A ce sujet, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, titre : «Indiscipline lors des élections de 2016 : Le MPP a lavé son linge sale».

Pour sa part, le quotidien national affiche: «MPP : Des sanctions contre 129 militants du parti», publiant un communiqué du secrétariat à l’information dudit parti.

Quant au quotidien privé Les Dernières nouvelles du Faso (DNF), il se pose cette question : «Les sanctions de 129 militants ramèneront-elles la discipline et la sérénité ?».

Le même journal évoque le voyage du président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, en Gambie, sous le titre : «52e anniversaire de l’indépendance de la Gambie : Le président élu Adama Barrow prête serment».

De son côté, le quotidien national Sidwaya arbore cette manchette : «Investiture publique de Adama Barrow : Une très belle cérémonie, selon le président Kaboré».

Pendant ce temps, Aujourd’hui au Faso, parlant de syndicalisme, renseigne qu’au ministère en charge des Infrastructures, le syndicat réclame la tête du Directeur général du Laboratoire national du bâtiment et des travaux publics (LNBTP).

A ce propos, Sidwaya affiche la réaction du ministre en charge des Infrastructures, Eric Bougouma qui dit ceci : « Je souhaite que le syndicat privilégie la saisine des structures de contrôle de l’Etat ».

Parlant toujours de syndicalisme, le quotidien national titre: «Situation nationale : la CGTB  (Confédération générale des travailleurs du Burkina) prend ses distance avec le PNDES (Plan national pour le développent économique et social».

Le Pays, un autre quotidien privé, cite en sa manchette le secrétaire général de la CGTB, Basolma Bazié qui a déclaré, à propos de l’an 1 du MPP au pouvoir qu’il n’y avait «aucune perspective crédible aux problèmes fondamentaux des Burkinabè».

M. Bazié s’exprimait lors de la cérémonie de présentation de vœux des syndicats, samedi dernier  à Ouagadougou.


ALK/cat/APA

Réagir à cet article