Burkina-Presse-Revue

Politique nationale et grogne militaire en Côte d’Ivoire, en couverture des quotidiens burkinabè

APA-Ouagadougou (Burkina Faso)-

Les quotidiens burkinabè parvenus mercredi à APA traitent de sujets variés, mettant un accent particulier sur la mutinerie militaire survenue la veille en Côte d’Ivoire, et sur la situation politique nationale, marquée par le conférence de presse du Chef de file de l’opposition politique (CFOP).


«Le CFOP à propos de l’an 1 du mandat de Roch Marc Christian Kaboré : Le Burkina est piloté à vue, balloté au gré des évènements…», affiche à sa Une, le journal privé Le Quotidien.

Le journal informe que le CFOP a présenté un mémorandum (2e du genre), hier mardi, à Ouagadougou, aux professionnels des médias, lors d’une conférence de presse.

«Ce mémorandum fait état d’un an de gestion du pouvoir de Roch Marc Christian Kaboré», précise Le Quotidien, avant d’ajouter : «Selon le chef de file de l’opposition, il s’agit d’une +année perdue pour le Burkina Faso+».

A ce propos, Aujourd’hui au Faso, reprend en première page, les propos du CFOP, Zéphirin Diabré, qui déclare au sujet de la gestion du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP, au pouvoir) que «tous les signaux sont au rouge, un an après».

Selon le confrère, l’opposition politique burkinabè, mobilisée autour du Chef de file de l’opposition, Zéphirin Diabré, «n’a pas porté de gangs pour décrier la gouvernance du parti au pouvoir et ses alliés, un an après leur prise de pouvoir».

De son côté, le quotidien national Sidwaya arbore: «An 1 du pouvoir de Roch Kaboré : l’opposition politique voit +une année perdue+», là où Le Pays, quotidien privé, fait remarquer qu’il y a eu «une année perdue et gâchée pour le Burkina».

Quant à L’Observateur Paalga, il estime que «L’Opposition s’acharne sur la copie».

Le même journal dans sa rubrique «Regard sur l’actu», évoque la nouvelle mutinerie en Côte d’Ivoire en titrant «Forces spéciales réclament primes spéciales».

Pour sa part, Le Quotidien aborde la question dans sa rubrique «Horizon international» où il renseigne qu’en Côte d’Ivoire «des éléments des forces spéciales se révoltent» et qu’il y a eu «des tirs entendus à Adiaké».

Pendant ce temps, Aujourd’hui au Faso, dans son éditorial se pose la question de savoir : «A quand la fin des émeutes du +Garba+?».

Le commentateur du journal relate qu’il s’est passé «encore, un Guan Guan (tambouille) lié au Garba, la ration alimentaire de la soldatesque», ajoutant qu’hier très tôt le matin, les habitants d’Adiaké à une centaine de kilomètres à l’Est d’Abidjan, ont été réveillés par des tirs émeutiers émanant des forces spéciales.


ALK/te/APA

Réagir à cet article