à l'instant

    Maroc-Presse

    Politique, social et tourisme au menu des quotidiens marocains

    APA-Rabat (Maroc)

    Les quotidiens marocains parus ce vendredi se focalisent sur nombre de sujets notamment la question du Sahara, la réforme des régimes de retraite et la situation du secteur touristique.

    +Al Bayane+ écrit que la pertinence de l’approche marocaine d’autonomie des provinces sahariennes sous la souveraineté du Royaume a été de nouveau soulignée et appuyée par le Conseil de sécurité (CS) de l’ONU.

    En effet, lors d’une séance dédiée, mercredi, au briefing de l’instance onusienne par l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, Horst Köhler, sur sa récente visite dans la région, « les membres du CS ont unanimement réaffirmé leur ferme soutien à une solution politique réaliste, pragmatique, crédible et durable » à ce conflit artificiel, rapporte la publication.

    A ce propos, ils se sont référés à la résolution 2414 dans laquelle le CS avait demandé aux pays voisins, et donc de l’Algérie, d' »apporter une contribution importante au processus et de s’engager plus fortement pour progresser vers la solution politique », ajoute-t-il.

    Dans le même sillage, +Al Ittihad Al Ichtiraki+ rapporte que l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara marocain, Horst Köhler, a présenté le 8 août 2018, à sa demande, un briefing devant le Conseil de Sécurité de l’ONU.

    Le Maroc a affirmé qu’il ne peut avoir de solution au différend régional sur le Sahara marocain sans sa consultation et sans l’implication de l’Algérie, principale partie responsable de la genèse et le maintien de ce différend, écrit-il.

    +L’Economiste+ croit savoir que l’ouverture des plis de l’appel d’offres lancé en juillet par le ministère des Finances pour la réforme des caisses de retraite est prévue vendredi 31 août. Preuve que «le gouvernement El Othmani veut aller plus vite».

    Il faudra, comme l’explique le journal, concevoir un système de retraite à deux pôles public et privé pour «intégrer la CMR et le RCAR dans un pôle et la CNSS ainsi que la CIMR dans un autre». Le but est «de converger vers un régime de base unique».

    C’est d’ailleurs ce que la Cour des comptes, tout autant que le Conseil Economique Social et Environnemental (CESE), conseillent. La première institution préconise la création d’un pôle public pour une convergence vers un régime public viable et pérenne qui implique l’unification des règles de liquidation des pensions dans l’ensemble du secteur public, une tarification des prestations prenant en compte l’évolution démographique, sociale et économique que connait le pays.

    La seconde conseille d’aller vers des régimes de retraite unifiés dans un délai de 5 à 7 ans. Il faudrait «un régime de pension public obligatoire de base, géré par répartition, réunissant les actifs des secteurs public et privé unifiés sous un plafond de cotisation déterminé» avec un nouveau rôle pour la CIMR. Celle-ci deviendrait un organisme complémentaire de la CNSS avec cotisation à partir du plafond de la CNSS.

    +Al Ahdath Al Maghribia+ relève qu’un total de 5,1 millions de touristes ont visité le Maroc au titre du premier semestre de 2018, en progression de 10% par rapport à la même période un an plus tôt, selon l’Observatoire du tourisme.

    Le nombre des touristes étrangers (TES) a progressé de 17%, et les arrivées des Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont augmenté de 1%, indique l’Observatoire du tourisme qui vient de publier ses statistiques sur le tourisme marocain pour le mois de juin 2018.

    Cette hausse a concerné les principaux marchés émetteurs, en particulier l’Italie (+18%), l’Allemagne (+13%), la France (+10%), la Hollande (+8%), le Royaume Uni (7%) et l’Espagne (6%).

    HA/APA

    Réagir à cet article