à l'instant

    Côte d’Ivoire-Culture-Arts

    20 000 objets d'art ivoiriens estimés à 6000 milliards FCFA détenus en Occident

    APA-Abidjan-(Côte d’Ivoire)

    Près de 20 000 objets d’art, d’origine ivoirienne estimés à 6000 milliards FCFA sont détenus à l’extérieur du pays, a appris APA, mercredi de source officielle, dans la capitale économique ivoirienne.

    Ce bilan a été dressé dans le  cadre du plan d’identification de  promotion et de restitution des biens culturels ivoiriens à l’étranger à l’instar d’autres pays africains.

    Selon le ministre ivoirien de la communication et des médias,  Sidi Touré,  « notre pays compte des milliers d’œuvres d’art irrégulièrement détenus à l’extérieur,  notamment en occident ».

    « Au moins 50 musées en Europe et en Amérique en dehors des collections privées  détiennent dans leurs collections respectives,  environ 20 000 objets d’art d’origine ivoirienne  estimés à 6000 milliards FCFA », a-t-il révélé.

    « Dans le cadre du processus de retour de ces biens culturels mis en place avec  l’UNESCO et  la branche africaine du conseil international des musées (AFRICOM) , la Côte d’Ivoire a désigné deux médiateurs et conciliateurs auprès de ces organisations et une première liste  de 148 objets d’arts à  restituer  a été  transmise », a poursuivi le ministre Sidi Touré , porte-parole du gouvernent. 

     Ainsi, M. Touré a rappelé que « le musée des civilisations de Côte d’Ivoire  a été réhabilité ».

    « Le gouvernement a engagé  diverses  actions en vue de construire un nouveau  musée de  stature internationale et 12 musées  régionaux  afin de créer un cadre favorable à  la conservation ,à la gestion et à la sécurisation  des œuvres d’arts qui seront restituées », a conclu le porte-parole du gouvernement ivoirien , face à la presse .

     Un rapport prônant un changement de la loi pour restituer des œuvres d’arts africaines a été remis récemment au président français, Emmanuel Macron. La France a décidé de restituer une vingtaine d’œuvres d’art au Bénin. Le Sénégal a dans la même veine réclamé ses objets d’art.

    SY/hs/ls/APA

    Réagir à cet article