à l'instant

    • Sénégal : les écoles formation invitées à une pédagogie active

      APA-Dakar (Sénégal) — Les écoles de formation sénégalaises doivent adopter une pédagogie active pour permettre aux étudiants, notamment les nouveaux bacheliers de faire un meilleur choix des filières de...

    • Un opposant togolais agressé à Bruxelles

      APA-Lomé (Togo) — Le président du Nouvel Engagement Togolais (NET, opposition), Gerry Taama a annoncé samedi soir, avoir « été agressé à Bruxelles par des militants se réclamant d'une certaine oppos...

    • Le Congo devient membre de l’Opep

      APA-Brazzaville (Congo) — La candidature du Congo à l’Organisation des pays producteurs et exportateurs de pétrole (Opep) a été adoptée, le 22 juin 2018 à Vienne(Autriche), lors de la réunion des ministres...

    Congo-Examens-Statistiques

    Près de 79.496 candidats à l’assaut du baccalauréat au Congo

    APA-Brazzaville (Congo)

    Près de 79 496 candidats sont en lice pour la session 2018 du baccalauréat général au Congo qui débute, ce mercredi 13 juin, sur toute l’étendue du territoire national.

    Selon le ministre congolais de l’Enseignement primaire et secondaire, Anatole Collinet Makosso, il y a près de 79.496 candidats toutes séries confondues, dont 56 616 officiels et 22 860 libres, répartis en 181 centres d’examen, contre 82.801 candidats l’année dernière.

    « Outre l’utilisation des détecteurs pour fouiller les candidats à l’entrée des salles et l’interdiction formelle d’utiliser les téléphones portables, d’autres dispositions de lutte contre la fraude ont été rendues plus sévères pour sanctionner les tricheurs », a expliqué le ministre Makosso.

    Il rappelé que loi congolaise contre les cas de fraude à l’examen prévoit que le candidat pris en flagrant  délit de fraude ne se présentera pas à l’examen pendant cinq ans.

    Les épreuves écrites du baccalauréat général se déroulent du 13 au 16 juin sur toute l’étendue du territoire congolais et à Luanda et au Cabinda en Angola où sont installées des écoles congolaises.


    LCM/te/APA

    Réagir à cet article