à l'instant

    Sénégal-Présidentielle-Vote-Réactions

    Présidentielle sénégalaise : bon déroulement du vote à l’école Malick Kaïré Diaw de Thiès ouest

    APA-Thiès (Sénégal) Envoyés spéciaux : Ibrahima Dione et Assane Guèye

    Le scrutin présidentiel se déroule normalement à la mi-journée à l’école d’application Malick Kaïré Diaw située à Thiès ouest où il y a au total 19 089 électeurs répartis en 50 lieux de vote et 61 bureaux de vote.

    « Nous avons commencé le travail à 8 heures. Nous n’avons noté aucun problème. Le matériel a été réceptionné à 7 heures. Les forces de l’ordre étaient déjà sur place. Des représentants des cinq candidats, seuls deux manquent à l’appel. Il s’agit de ceux de Madické Niang et d’Ousmane Sonko », a informé Assane Ndiaye, le président du bureau de vote N°6 de l’école d’application Malick Kaïré Diaw.

    M. Ndiaye participe à l’organisation de l’élection présidentielle pour la 4ème fois d’affilée puisqu’il était en mission en 2000, en 2007 et en 2012. Ce professeur de français au Collège d’enseignement moyen Mamadou Diaw, dans la commune de Thiès, a indiqué que « pour le moment, les électeurs viennent en masse. Le vote s’arrêtera à 18 heures sauf si des inscrits se présentent devant la porte du bureau à ce moment-là ».

    Fatou Mbaye Fall a déjà fait son choix. « Je suis venue vers 7 heures et j’ai accompli mon devoir civique à l’ouverture des bureaux. Je prie pour que mon candidat ait une victoire éclatante ce soir. Je souhaite que tout se passe dans le calme », a fait savoir la dame.

    En outre,  cette couturière a exprimé le vœu de voir, le vainqueur de l’élection d’aujourd’hui, s’occuper des personnes démunies et faire ce qu’il y a de mieux pour tous les Sénégalais. Il doit aider les femmes et favoriser l’emploi des jeunes ».


    Agé de 25 ans, Khadim Mbacké Guèye, a affirmé qu’« il n’y a aucne perturbation à déplorer. Les gens sont disciplinés et accomplissent sereinement leur devoir civique ». Ce chauffeur attend beaucoup du futur gagnant de cette joute électorale.

    « Quand les candidats briguent le suffrage des Sénégalais, ils déclinent leur programme mais une fois arrivé au pouvoir, ils ne les mettent pas en application. Si le vainqueur de cette présidentielle tient ses promesses de campagne, il n’aura aucun problème », a analysé ce jeune homme qui a voté pour la première fois aux législatives de 2017.

    De son côté, El Hadj Faye, contrôleur de la Commission électorale départementale autonome (Ceda) de Thiès a renseigné que « tout se passe très bien. Il n’y a aucun incident notable ». Installé au bureau de vote N°1, il a estimé qu’ « au rythme où se déroule le scrutin dans (s)on bureau, le taux de participation dépassera certainement 70 % à la fin de la journée ».

    C’est à l’école d’application Malick Kaïré Diaw (Thiès ouest), que le candidat Idrissa Seck, tout de blanc vêtu, a accompli, à 10 heures, son devoir civique. A 13h15, Siré Dia, le Directeur général de la Poste est aussi venu dans cet établissement du primaire pour voter. 

    Malgré la chaleur et le vent sec de Thiès, les électeurs rejoignent leurs lieux de vote respectifs afin de choisir un président pour le Sénégal durant les cinq prochaines années. A l’exception de l’entrée principale des centres de vote, il y a peu de monde dans les rues de la « ville aux deux gares ».


    ID/te/APA

    Réagir à cet article