Sénégal-Présidentielle-Recours

Présidentielle sénégalaise : recours de Karim Wade au Conseil constitutionnel

APA-Dakar (Sénégal) Par Oumou Khary Fall

Recalé par le Conseil constitutionnel à la présidentielle du 24 février 2019, Karim Wade du Parti démocratique sénégalais (Pds) et candidat de la coalition « Karim Président 2019 » (opposition), a introduit un recours pour contester la décision des « sept sages ».

« Nous avons introduit un recours afin de contester la décision du Conseil constitutionnel car, notre candidat est bien électeur au regard du code électoral et du jugement rendu par la Cour de répression et de l’enrichissement illicite (CREI)», a indiqué Me Amadou Sall, avocat de Karim Wade et membre du Comité directeur du Pds joint au téléphone par APA.

A en croire Me Sall, « la privation des droits civiques et politiques de Karim Wade n’a pas été prononcée par le juge de la CREI, donc on ne peut pas l’empêcher de s’inscrire sur les listes électorales encore moins de ne pas lui fournir sa carte d’électeur », a martelé l’avocat, selon qui, le PDS apportera les arguments solides pour changer la décision du Conseil constitutionnel.

Le Conseil constitutionnel considère que «la déclaration de candidature de Karim Wade ne comporte pas le numéro de carte d’électeur mention exigée par l’article L115 du code électoral. Sans la carte d’électeur, la déclaration de candidature de Karim Wade est considérée comme irrecevable ».

Le Conseil constitutionnel qui a retenu provisoirement cinq candidatures à la présidentielle lundi 14 janvier 2019 a recalé celles de Karim Wade, du fait de sa condamnation par la justice et de Khalifa Sall, pour les mêmes motifs.

Les « sept sages » ont en revanche validé les candidatures de Macky Sall (Benno Bokk Yakaar), Idrissa Seck (Coalition Idy Président), Ousmane Sonko (Pastef), Issa Sall (PUR) et Madické Niang (coalition Madické 2019).

La liste définitive des candidats à la présidentielle du 24 février 2019 sera publiée le 20 janvier 2019.




OKF/cd/te/APA

Réagir à cet article