RD Congo-Président-Investiture-Réaction

RDC : Kabila apporte son «soutien» à Félix Tshisekedi

APA – Kinshasa (RD Congo) –

Le président sortant de la République démocratique du Congo (RDC), Joseph Kabila, a promis d’apporter tout son « soutien » à Félix Tshisekedi et a appelé, dans ce sens, la formation d’une « coalition des forces progressistes » autour de son successeur qui sera investi 5-ème président du pays, au cours d’une cérémonie prévue ce jeudi à 12h au Palais de la nation à Kinshasa.

Joseph Kabila qui s’exprimait mercredi à la Radio télévision nationale du Congo (RTNC) a d’abord formulé  ses « vœux sincères » et ses « ardentes prières » de réussite à Félix Tshisékédi qui, a-t-il souligné, a « désormais la charge de la nation ».

A l’endroit de ce dernier, il a déclaré : « Qu’il soit assuré de pouvoir compter sur moi, chaque fois qu’il le souhaitera et que l’intérêt du pays l’exigera ».

Joseph Kabila a ensuite appelé ses compatriotes à soutenir « massivement » son successeur de la même manière qu’ils l’ont  « accompagné et soutenu tout au long des 18 dernières années » qu’il a eu à diriger la RDC.

Pour le soutien au nouveau chef d’Etat, Kabila prône une « coalition » apte à se dresser « contre les forces prédatrices qui se sont liguées et qui tenteront toujours de se liguer pour s’accaparer nos ressources naturelles sans contrepartie pour nos enfants ».

Cette coalition sera appelée à « défendre l’indépendance, la souveraineté et l’intégrité territoriale de notre pays », a souligné le désormais ex-président de la RDC qui assure qu’il va « passer la main sans regret ni remords ».

Et pour cause, il a estimé avoir « beaucoup fait, sans prétendre avoir tout fait » pour le temps passé à la tête du pays.

 En « dépit des imperfections dues à toute œuvre humaine, le Congo revient de loin et repose sur des bases solides aujourd’hui », a-t-il dit, martelant qu’« en dépit de l’action néfaste des ennemis de notre peuple, je n’ai jamais trahi mon serment. Ma détermination n’a jamais failli ».

Félix Tshisékédi, vainqueur de l’élection présidentielle du 30 décembre dernier avec 38,57 % des suffrages, sera investi au Palais de la nation comme 5e président de la RDC depuis 1960, date à laquelle le pays a eu son indépendance.

Selon RFI, 17 chefs d’Etat africains ont été invités à la cérémonie.


ODL/cat/APA

Réagir à cet article