Burkina Faso-Presse-Revue

Remaniement ministériel et coopération en couverture des quotidiens burkinabè

APA-Ouagadougou (Burkina Faso) -

Les quotidiens burkinabè ont évoqué, ce mardi, des sujets liés à la coopération et à la politique, marquée par le remaniement ministériel intervenu la veille.

«Nouveau gouvernement burkinabè : Cinq arrivées pour deux départs», affiche à sa Une le quotidien national Sidwaya qui publie le décret portant nomination de la nouvelle équipe gouvernementale depuis lundi soir.

«Il s’agit de la deuxième équipe gouvernementale depuis l’avènement au pouvoir de Roch Marc Christian Kaboré», rappelle le confrère avant de préciser que le nouveau gouvernement est composé de 32 membres contre 29 pour le précédent.

Pour sa part, Le Pays, sous cette manchette : «Remaniement ministériel au Burkina : 2 départs, 5 arrivée », affiche les photos de deux membres du nouveau gouvernement.

Pour sa part, le journal Le Quotidien se contente de publier la liste des membres de la nouvelle équipe gouvernementale du PM Kaba.

Le même quotidien évoque la 9e commission de partenariat entre le Burkina Faso et le Luxembourg, en titrant : «Les deux parties s’accordent sur la mise en œuvre du programme indicatif de coopération III».

A ce sujet, Sidwaya fait remarquer que dans le cadre de la coopération bilatérale «le Luxembourg annonce 39 milliards de FCFA».

Et le journal de rapporter que le président Roch Marc Christian Kaboré s’est entretenu, hier lundi à Ouagadougou avec le ministre luxembourgeois en charge de la Coopération, soulignant que les échanges ont porté sur le nouveau programme indicatif de Coopération pour la période 2017-2021.

L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, de son côté, consacre sa Une au soutien des syndicats au Plan national de développement économique et social (PNDES), le nouveau référentiel de développement au Burkina Faso.

Selon ce journal, les responsables syndicaux soutenant le PNDES ont donné, la veille à Ouagadougou, une conférence de presse durant laquelle ils ont menacé d’investir la rue si le PNDES était mal appliqué.


ALK/cat/APA

Réagir à cet article