à l'instant

    Côte d'Ivoire-Défense

    Retour au calme après une manifestation de militaires volontairement admis à la retraite

    APA-Abidjan (Côte d'Ivoire)

    Le calme est de retour à Abidjan où des militaires ivoiriens admis au départ volontaire à la retraite, ont manifesté leur colère mardi aux abords du ministère de la défense sis au Plateau, le quartier administratif et des affaires de la capitale économique ivoirienne.

     Selon des informations recueillies sur place par APA auprès de certains manifestants, l'objet de cette protestation, était de réclamer un pécule de fin de carrière auprès  du fonds de prévoyance militaire.

    « Nous avons cotisé de l'argent durant notre service auprès du Fonds de prévoyance militaire. Cette somme qui nous a été prélevée doit nous revenir en fin de carrière. Mais nous constatons que, pour la plupart d'entre nous qui avons été admis à la retraite volontaire,  les sommes qui nous sont proposées par l'institution, sont en deçà de nos cotisations », a expliqué à APA, un des militaires frondeurs à la retraire, indiquant avoir servi l'armée ivoirienne pendant 15 ans.

     Les manifestations qui se sont déroulées sans incidents majeurs, ont été vite contenues par la hiérarchie militaire qui a déployé des forces de gendarmerie et de police. Ces derniers, ont quadrillé le ministère aux environs de la mi-journée et lever, sans résistance des manifestants, les barricades placées ça et là sur la voie publique.

    Des responsables de la manifestation ont par la suite, été reçus par la hiérarchie militaire. « Il nous a été expliqué que rien n'a été volé dans ce que nous avons cotisé. Et que chacun pourra venir vérifier lui-même, ce qui lui a été prélevé par le fonds durant son service », a laissé entendre l'un des manifestants au terme de cette rencontre avec les autorités militaires. 

    Plus d'un millier de militaires ivoiriens, ont été récemment admis au départ volontaire de l'armée ivoirienne. Selon le ministre d’Etat ivoirien en charge de la défense, Hamed Bakayoko, cette opération volontaire de départ de l'institution militaire,  permettra de retrouver une armée «conformes aux normes ».

    Le fonds de prévoyance militaire est une institution de prévoyance sociale créée en 1985. Elle a pour mission principale d'assurer un mieux-être sanitaire et social aux militaires, gendarmes et leurs ayants-droit.

    LB/ls/APA

    Réagir à cet article