Sénégal – Sécurité – Exercices

Sénégal : l’armée effectue un exercice militaire au nord

APA – Dakar (Sénégal)

La manœuvre nationale, un exercice bisannuel des armées sénégalaises, se déroule du 26 novembre au 2 décembre 2022 dans le nord du pays.

Décrit comme un îlot de stabilité dans un océan d'insécurité, le Sénégal prend très au sérieux les menaces sécuritaires dans la sous-région. Les groupes terroristes ont fini de s’installer dans une grande partie du territoire malien voisin, obligeant les autorités sénégalaises à déployer des moyens colossaux dans la partie est du pays. Dans cette politique préventive, ces dernières ne veulent pas négliger la sécurité au nord du Sénégal où se trouve la frontière avec la Mauritanie.

C’est dans ce sens que l’édition 2022 de la manœuvre nationale « Ferlo » est conduite dans un espace compris entre les régions de Louga, Saint-Louis et Matam, affirme un communiqué de l’armée sénégalaise. Ceci explique d’ailleurs le choix du nom « Ferlo », qui désigne une zone sylvo-pastorale semi-désertique du nord-est du Sénégal, principalement constituée de savane arbustive et arborée très ouverte et périodiquement soumise à des feux.

S’agissant de la manœuvre nationale, elle consiste à « un exercice interarmées mettant en œuvre plusieurs composantes des armées de terre, de l'air et de mer ainsi que des unités d'appui et de soutien », explique l’armée sénégalaise.

« L’objectif principal est de tester les capacités opérationnelles des unités engagées et leur aptitude à manœuvrer ensemble, dans une opération de défense du territoire national face à un ennemi conventionnel usant de modes d'action hybrides », a-t-elle précisé, soulignant que « d'importants moyens humains et matériels seront déployés à cet effet, dont un hôpital militaire de campagne ».

En outre, la Direction de l'information et des relations publiques de l’armée (Dirpa) note que la manœuvre nationale sera mise à contribution pour organiser des consultations médicales gratuites dans un hôpital militaire de campagne et des dons de médicaments et de matériels médicaux aux postes de santé des localités concernées par cet exercice militaire, « dans le cadre du concept Armée-Nation ».

ODL/te/APA

Réagir à cet article