Burkina Faso-Presse-Revue

Société, économie et sport au menu des quotidiens burkinabè

APA-Ouagadougou (Burkina Faso)

Les quotidiens burkinabè de ce mercredi ont présenté des menus diversifiés où l’on retrouve des sujets liés à l’économie, au sports et surtout à la société, avec la visite du ministre de l’Education dans la région du Sahel.

 «Insécurité dans le Soum : le ministre de l’éducation remonte le moral des enseignants», titre L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso.

Le journal informe que suite aux menaces proférées aux enseignants des villages de Lassa, Pelem-Pelem et Mehana par des individus armés, le mercredi 25 janvier 2017, le ministre Jean Martin Coulibaly a séjourné le lundi 30 janvier à Djibo, capitale de la province du Soum.

A ce sujet, Sidwaya, le quotidien national affiche : «Menaces terroristes dans des écoles du Soum : le ministre Coulibaly rassure +ses+ enseignants».

Quant au journal Le Quotidien, il publie une déclaration du Syndicat autonome des travailleurs de l’éducation de base (SATEB), à propos des menaces contre des enseignants dans le Soum.

Pour les auteurs de l’écrit, «les injonctions (faites par les terroristes, Ndlr) d’enseigner l’arabe est l’expression d’une méconnaissance totale des lois de la République».

Le même quotidien, toujours dans le volet société, évoque le trafic ferroviaire entre Ouagadougou et Abidjan, informant que «le nombre de trains voyageurs (a été) revu à la baisse», avant d’ajouter que «les voyageurs et le commerçants (sont) remontés».

Abordant l’aspect économique lié au sport, L’Observateur Paalga présente cette Une : «Demi-finale Burkina # Egypte : les affaires galopent au rythme des Etalons».

A lire l’article, Ouagadougou s’est revêtue en rouge-jaune-vert (couleur du drapeau du Burkina Faso), depuis le début de la 31e Coupe d’Afrique des nations (CAN) qui se joue au Gabon.

«Tous les moyens sont bons pour montrer son soutien aux Etalons. Drapeaux, écharpes et autres gadgets aux couleurs nationales se vendent comme de petits pains», rapporte le confrère.  Et de souligner qu’au milieu de «cette ferveur quasi-religieuse autour de l’équipe nationale, les commerçants se frottent les mains».

Pour sa part, Aujourd’hui au Faso, un autre quotidien privé, fait remarquer que la demi-finale de la CAN 2017 qui oppose les Etalons du Burkina Faso aux Pharaons d’Egypte, est un match de «la meilleure attaque contre la meilleure défense».

Pendant ce temps, Le Quotidien rapporte les propos «des Burkinabè confiants» quant à la victoire de leur équipe nationale, tandis que Sidwaya met en exergue : «Les Etalons prêts pour la momification des Pharaons».


ALK/of/APA

Réagir à cet article